La justice américaine approuve l'égalité salariale entre hommes et femmes en sélection

La sélection féminine des États-Unis, remportant la Coupe du monde 2019. (G. Van Keulen/Presse Sports)

Un juge fédéral a approuvé ce vendredi un règlement de 24 M$ de la Fédération américaine de football à l'équipe nationale féminine, suite à une plainte remontant à 2016 pour discrimination salariale.

C'est une nouvelle victoire pour l'égalité salariale entre les hommes et les femmes dans le football. En 2016, plusieurs joueuses avaient déposé une plainte fédérale pour discrimination salariale, expliquant être moins payées que les joueurs masculins alors qu'elles génèrent plus de revenus pour la Fédération américaine.

Ce vendredi, un juge de Californie a approuvé à titre préliminaire un règlement de 24 millions de dollars de la Fédération américaine de football envers la sélection féminine. L'approbation finale de cet accord devrait avoir lieu lors de l'audience du 5 décembre prochain.

Deux millions pour des associations d'aides aux joueuses

Les deux parties avaient trouvé en février un accord de 22 millions de dollars pour résoudre leur différend. La somme devrait être répartie entre les joueuses en fonction du temps de jeu. Deux millions de dollars supplémentaires seront versés pour des associations d'aides aux joueuses dans leur après-carrière.

La sélection féminine avait obtenu en mai dernier une égalité salariale entre les femmes et les hommes en sélection, mais également des primes équivalentes et un partage des revenus commerciaux.

lire aussi

Le chancelier allemand Olaf Scholz favorable à l'égalité des primes entre les hommes et les femmes en sélection.