Juve-Barça: quand c'est flou, il y a un loup

SO FOOT
·1 min de lecture

Andrea Pirlo n'a même pas essayé de s'en cacher : il a fini la rencontre agacé. Tenus en respect par le Hellas Vérone, ses joueurs, d'abord menés au score, ont arraché un terne match nul à Turin, dimanche dernier. Le second de suite en Serie A, après celui que les Bianconeri avaient concédé face à Crotone, le 17 octobre. Alors, le néo Mister turinois s'est décidé à mordiller les mollets de ses gars dans les médias pour la première fois de la saison : "Notre première mi-temps n'a pas été assez agressive, nous les avons attendus... Nous avons bien réagi après qu'ils ont ouvert la marque, mais nous ne devrions pas avoir besoin d'une gifle pour nous réveiller et jouer avec intensité." Encore mal accordé, l'orchestre turinois n'avait alors plus beaucoup de temps pour bricoler une partition qui tienne la route : ce mercredi, c'est le… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com