Juventus-Fiorentina (3-0), Ronaldo relance la Juve

Goal.com

Une grande équipe ne perd jamais deux fois de suite. La Juventus a confirmé cet adage en prenant le dessus sur la Fiorentina, ce dimanche. À domicile, les Bianconeri l’ont emporté logiquement 3-0. Ils ont cependant eu besoin de deux penalties pour se détacher à la marque. Cristiano Ronaldo les a transformés avec succès. Le troisième et dernier but a été l’œuvre de Matthijs De Ligt, d’une reprise de la tête à la suite d’un coup franc (91e).

Ronaldo étire sa belle série

Le Portugais a confirmé sa belle forme du moment en signant ses 13e et 14e buts en 9 rencontres. Durant cette période, il a même toujours trouvé le chemin des filets adverses, ce qui lui permet d’égaler le record en la matière du club détenu par David Trézeguet. Le quintuple Ballon d’Or revient aussi à quatre unités de Ciro Immobile au classement des meilleurs buteurs de ce championnat.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Ronaldo égale le record de Trézeguet à la Juve

Sans Ronaldo, il n’est pas certain que la Juve aurait renoué avec le succès, même s’il y a eu d’autres opportunités en sa faveur. En première période, Federico Bernardeschi avait sollicité le gardien adverse d’une belle frappe tendue. Puis, au retour des vestiaires, Gonzalo Higuain s’est essayé (64e), tout comme Adrien Rabiot (72e). Le milieu français, aligné une nouvelle fois par Sarri, aurait aimé se montrer décisif et matérialiser sa bonne prestation. Il n’est pas resté sur le terrain jusqu’au bout puisqu’il a été relevé à la 88e minute par son compatriote Blaise Matuidi.

La Fiorentina a été trop timide

En terme d’opportunités franches, la Fiorentina s’est montrée nettement moins dangereuse. Cela étant, l’équipe d’Iachini aurait pu assurer un résultat positif. Pour cela, il aurait par exemple fallu que Marco Benassi trouve le cadre sur une belle frappe à la 63e alors que le score était encore de 0-1 en faveur de la Vieille Dame. En vain pour les visiteurs.

En gagnant, la Juve reprend provisoirement une avance de six points sur son dauphin intériste. La défaite à San Paolo est complètement oubliée pour les Piémontais. Le choc entre les deux candidats pour le titre, prévu le 1er mars prochain, est déjà sur toutes les lèvres.

À lire aussi