La Juventus risque une pénalité de neuf points en Championnat

La Juventus Turin pourrait perdre 9 points au championnat. (M.Rana/Presse Sports)

Ce vendredi, la justice sportive italienne réexaminait le cas de la Juventus Turin. Jugé en appel, le club piémontais encourt une pénalité de neuf points après avoir été acquitté en avril dernier pour de potentielles fraudes comptables lors de transferts.

Alors qu'elle avait été acquittée en avril dernier, la Juventus Turin a été jugée en appel ce vendredi dans l'histoire qui la lie, avec d'autres clubs italiens, à une affaire de supposées fraudes comptables lors de nombreux transferts. Ils sont accusés d'avoir surévalué les prix de vente de certains joueurs et avoir ainsi enregistré dans leurs comptes des bénéfices injustifiés.

lire aussi : Toute l'actu du foot italien

C'est le procureur fédéral, Giuseppe Chinè, qui avait saisi la cour d'appel de la Fédération italienne pour lui demander la réouverture de la procédure après que de nouveaux éléments eussent été découverts. Ce vendredi, il a réclamé une pénalité de neuf points contre l'actuelle troisième de Serie A, a appris l'AFP de source fédérale, confirmant des informations de la presse italienne.

Des sanctions réclamées contre Paratici et AgnelliM. Chiné a également demandé des suspensions à l'encontre d'ex-dirigeants du club bianconero, dont vingt mois et dix jours à l'encontre de l'ex-directeur sportif Fabio Paratici, actuellement en poste à Tottenham, et seize mois pour l'ex-président Andrea Agnelli, qui a officiellement quitté ses fonctions un peu plus tôt cette semaine. Les sanctions restent hypothétiques.

La cour d'appel a pour mission de décider si elle accepte de rouvrir ce dossier. Si elle accède au droit de recours, elle pourrait alors prononcer des sanctions selon ou non les préconisations du procureur. Ces deux verdicts sont attendus d'ici vendredi soir d'après des propos rapportés par l'AFP d'une source qui travaille au sein de la Fédération. Lors de l'audience, la Juventus a contesté cette demande de réouverture de la procédure.