La Juventus tenue en échec par la Salernitana après avoir pensé l'emporter dans le temps additionnel

La rencontre entre la Juventus Turin et la Salernitana s'est terminée de manière houleuse. (Alberto Lingria/Reuters)

Vaincue sur la pelouse du PSG mardi en Ligue des champions (1-2), la Juventus Turin a cru venir à bout de la Salernitana in extremis avant de voir son troisième but annulé dans une fin de match très confuse (2-2), dimanche.

La rencontre entre la Juventus Turin et la Salernitana (2-2) a dégénéré à l'Allianz Stadium dimanche soir. Et à l'issue de ce match conclu à 9 (Juventus) contre 10 (Salernitana), les hommes de Massimiliano Allegri, battus (1-2) par le PSG mardi en Ligue des champions, n'avancent pas, eux, avec seulement deux victoires (et quatre nuls) cette saison.

lire aussi

Le film du match

La Salernitana a démarré fort. Cuadrado s'est troué sur son côté droit, Mazzocchi en a profité pour centrer fort au second poteau pour Candreva qui a marqué du bassin (1-0, 18e). Les Turinois ont été méconnaissables sur une bonne partie de la première période. Bremer, coupable d'une main dans la surface sur une frappe de Piatek, a concédé un penalty, transformé par le Polonais, d'un contre-pied parfait (2-0, 45e +5).

Quatre expulsions dans une fin de match tendue

Après la pause, la Vieille Dame s'est transformée (60 % de possession, 17 tirs), Bremer s'est rattrapé en réduisant la marque de la tête sur un très bon service de Kostic (2-1, 51e). Les Turinois ont poussé et se sont vus récompensés d'un penalty dans le début du temps additionnel, Alex Sandro étant crocheté dans la surface par Vilhena. Le capitaine Leonardo Bonucci a dans un premier temps buté sur Sepe mais a bien suivi pour égaliser d'une frappe du gauche (2-2, 90e+3).

lire aussi

Résultats et calendrier de la 6e journée de Serie A

Les Bianconeri ont poussé jusqu'au bout. Milik, entré à la mi-temps à la place de Kean, pensait avoir marqué le but de la victoire sur une tête décroisée sur corner (90e+4). L'ancien Marseillais écopait d'un second carton jaune après avoir enlevé son maillot en célébrant son but. Et alors que les esprits s'échauffaient entre bancs de touche, l'arbitre Matteo Marcenaro est allé consulter le VAR et a annulé le but en raison d'une position de hors-jeu. Cuadrado, côté Juventus, et Fazio, côté Salernitana, ont été exclus, de même que l'entraîneur Allegri pour contestation.

lire aussi

Le classement de la Serie A