Kévin Reza victime d’insultes racistes sur le Tour de Romandie

A l'arrivée de la troisième étape du Tour de Romandie, remportée par Elia Viviani, une scène interpellait au milieu de la joie du Team Sky: Kevin Réza, très énervé, l'index pointé sur Gianni Moscon. L'explication est tombée quelques instants plus tard.

En regardant de plus près la vidéo postée par la Team Sky après la victoire d’Elia Viviani vendredi sur le Tour de Romandie, on pouvait apercevoir une scène inhabituelle sur la gauche de l’écran: Kévin Reza, le sprinteur de la FDJ, semblait passablement énervé, le doigt pointé sur Gianni Moscon, l’Italien de la Sky.

Quelques minutes plus tard, tout devenait plus clair. Sur Twitter, Sébastien Reichenbach, le grimpeur de l’équipe française, dénonçait vivement des insultes racistes dans le peloton pendant l’étape. Pas trop de doute possible: Kévin Reza était la cible de ces insultes. Le sprinteur de la FDJ a confirmé la rumeur ce matin auprès de l'Équipe : "Ça s'est passé pendant le sprint. Ce matin, Gianni Moscon est venu s'excuser dans le bus de la FDJ."

Une situation pas nouvelle pour Reza

Ce n’est malheureusement pas la première fois que le sprinteur français est victime de racisme au sein du peloton. En 2014, sur les routes du Tour de France, Kévin Reza avait déjà subi des insultes racistes de la part de Michaël Albasini, présent dans l’échappée avec lui. Les deux hommes s’étaient expliqués le lendemain : le Suisse avait présenté ses excuses, invoquant la colère, et l'affaire n'était pas allée plus loin. Au vu de la réaction de Nicolas Portal, le directeur sportif de Sky, qui a qualifié le comportement de son coureur "d'inacceptable", pas sûr que l'affaire en...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages