Kaboré saborde l'OM

Marseille - Lorient : 0-3

Buts : J.Aliadière (38e sp), B.Corgnet (48e) et K.Monnet-Paquet (69e) pour les Bretons

Il y a des boulets comme ça, que l'on traîne en pleine conscience. Des bombes à retardement, quoi. Dans la veine de ce pote super lourd que l'on emmène en soirée, au risque de se faire saloper un plan, ou du bébé dans le même carré du TGV qui va briser les tympans, Charles Kaboré le petit cauchemar de l'OM. À Marseille, on le sait. On se méfie, on n'espère pas grand-chose de ses transversales, mais on imagine, quand même, qu'elles vont pas coûter un match à son équipe. Joueur le plus exclu en Ligue 1 depuis la saison 2011-2012, le Burkinabé a livré un véritable récital, ce dimanche après-midi, face à Lorient. Déjà peu à son avantage dans le jeu, Charly a sorti sa spéciale à la 38e minute de jeu. Récupération anodine à l'entrée de la surface, relance aussi hasardeuse qu'un coup de machine à sous et découpage en règle d'Aliadière dans la surface. Bah ouais, fallait bien se rattraper. Exclu pour un deuxième carton jaune logique, le milieu de terrain laisse les siens menés et à dix pour une mi-temps. Ils n'avaient pas besoin de ça.

Nothing but Kaboré

Cette folie de Kaboré a mis fin a une grosse demi-heure d'observation et d'attaques timides. Peu inspirés devant, les Marseillais dominent le premier quart d'heure, monopolisent le ballon, mais ne se créent qu'une occasion sérieuse, sur une volée de Valbuena, bien servi par Rémy. D'ailleurs, ce centre de l'ancien Lyonnais fait suite à un premier qui avait été contré de la main par Pedrinho, sans que l'arbitre de la rencontre ne bronche. Bon. Les Lorientais, eux, sont regroupés et giclent en contre, notamment grâce à Monnet-Paquet, très en forme ces dernières semaines. Tranquille face à un Abdallah égal à lui-même, le Lorientais déborde, crée et s'amuse un peu avec Aliadière, sans trop inquiéter Mandanda. Au final, le seul autre frisson qui parcourt le Vélodrome en cette première période est une nouvelle main lorientaise dans la surface, plus légère, celle-ci, lors d'un duel entre Barthelmé et Rémy. C'est l'heure du Kaboré Time, de la mi-temps et des sifflets.

Avalanche de buts

Pas de changement pour Baup au retour des vestiaires. C'est décidé, Barton va passer une mi-temps compliquée à faire le piston seul au milieu du terrain. Sans pitié, les Lorientais ne vont même pas laisser à l'OM le temps de se dire « allez les gars, on est débarrassés de Kaboré, on peut le faire ». 46e minute, Abdallah perd un millième ballon. Aliadière hérite de la sphère et lance le contre breton. Trois contre cinq, les joueurs de Gourcuff se débrouillent bien. Au duel face à Abdallah, Traoré se débarrasse tranquillement de son vis-à-vis et centre. Au deuxième poteau, Morel met trois heures à aller sur le ballon, Corgnet dévie et lobe Mandanda. Pour son 200e match en Ligue 1, le portier phocéen passe un sale moment. Il va même en prendre un autre dans le buffet quelques minutes plus tard. Cette fois, c'est Monnet-Paquet, du gauche et en force, qui se fait plaisir. Les Marseillais ont beau inquiéter Audard sur une foule de corners, on entend quand même des « Labrune démission », en tribunes. L'OM vient de prendre une deuxième gifle consécutive à domicile, mais on parle quand même d'une équipe dont on ne donnait pas cher et qui pouvait prendre la tête de la Ligue 1. Et puis avec Kaboré dans l'équipe, c'est un peu comme quand on veut impressionner sa belle au ping-pong en jouant de la mauvaise main. On a un sacré handicap.

FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant