Kalle Rovanperä s'envole en tête du rallye d'Estonie, Fourmaux est 6e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kalle Rovanperä s'envole en tête du rallye d'Estonie, Fourmaux est 6e
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Incroyablement dominateur toute la journée de samedi, Kalle Rovanperä semble intouchable au rallye d'Estonie. Il devance toujours Elfyn Evans et Ott Tänak. Adrien Fourmaux, vainqueur de la super spéciale du jour, est 6e.

Avant la dernière journée de course, dimanche, la victoire semble déjà promise à Kalle Rovanperä au rallye d'Estonie. Seuls un problème mécanique, une crevaison ou un improbable moment d'inattention pourraient priver le Finlandais d'un cinquième succès en sept rallyes cette saison.

Ce samedi, dans des conditions piégeuses entre averses de pluie et période de grand soleil, le pilote Toyota a fait grimper l'écart avec ses poursuivants en remportant sept des neuf spéciales du jour, n'abandonnant que la première à son dauphin et coéquipier Elfyn Evans (2e à 29''1) et la dernière, une super spéciale de 1,66 km, à Adrien Fourmaux (M-Sport Ford). Ce chrono, déjà disputé jeudi soir en ouverture du rallye, est d'ailleurs le seul à ne pas avoir vu de scratch signé par une Toyota.

lire aussi

Résultats des spéciales et classement provisoire

Pour le Français, c'est la troisième victoire de spéciale de sa carrière, la première hors du rallye du Kenya (une en 2021 et une cette année). Plutôt solide ce samedi, il occupe la sixième place et peut garder l'espoir d'égaler sa meilleure performance en WRC s'il reprend Takamoto Katsuta (Toyota) qui le devance de dix secondes seulement.

Après les crevaisons d'Esapekka Lappi et de Gus Greensmith, le classement est resté figé tout au long de la journée. Les deux pilotes Hyundai Ott Tänak et Thierry Neuville sont troisième et quatrième, tentant de garder un rythme soutenu malgré les écarts (+1'11 pour l'Estonien et +2'20 pour le Belge sur Rovanperä).

lire aussi

Rallye : Kalle Rovanperä de retour en Estonie, là où tout a commencé

Dans une situation un peu similaire, Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford) a eu du mal à se faire plaisir au volant. Il est huitième avec une grosse minute de marge sur Greensmith, neuvième. Dimanche, six spéciales (77 km) sont au programme. Hormis Katsuta et Fourmaux, en bagarre, la plupart des pilotes devraient les parcourir avec pour principal objectif de prendre des points lors de la Power Stage.

lire aussi

Toute l'actualité du rallye

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles