Kalle Rovanperä (Toyota) en tête du Rallye de Croatie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Kalle Rovanperä (Toyota) en tête du Rallye de Croatie
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le leader du Championnat du monde WRC Kalle Rovanperä (Toyota) a parfaitement négocié les quatre premières spéciales du Rallye de Croatie, sur des routes gorgées d'eau. Il possède 12''5 d'avance sur la Hyundai de Thierry Neuville.

Imperturbable. Malgré des conditions compliquées et son jeune âge (21 ans), Kalle Rovanperä a affiché l'assurance d'un vieux briscard ce vendredi matin sur la première boucle de spéciales du Rallye de Croatie, malheureusement fatales aux espoirs des pilotes français Adrien Fourmaux et Pierre-Louis Loubet. Vainqueur de trois des quatre secteurs chronométrés disputés et deuxième de celui qui lui a échappé, le Finlandais est rentré au parc d'assistance de Zagreb avec 12''5 d'avance sur Thierry Neuville.

lire aussi

Résultats et classement du Rallye de Croatie

« Je me sens vraiment bien au volant dans ces conditions pluvieuses depuis le départ ce (vendredi) matin, notait Rovanperä. Ma position sur la route (leader du Championnat, le pilote Toyota s'élance premier et bénéficie par conséquent d'un asphalte propre) aide forcément, mais j'ai quand même creusé de gros écarts sur ceux qui partent juste derrière donc ça doit vouloir dire qu'elle ne fait pas tout. »

Le rattrapage in extremis de Neuville

Neuville, deuxième sur la route, a bien résisté. Il a frôlé la correctionnelle dans le virage où Fourmaux est sorti de la route, mais il est parvenu à rattraper la glissade de sa Hyundai. « On a bien progressé depuis le Monte-Carlo », appréciait le Belge à l'arrivée de l'ES4. La troisième place provisoire d'Ott Tänak illustre ce regain de forme de la Hyundai, très en retrait au Monte-Carlo. Huitième sur la route, l'Estonien a su se jouer des plaques de boue qui ont maculé les routes croates pour tirer son épingle du jeu et monter sur le podium au détriment de Craig Breen, qui a perdu du temps dans un tout-droit au volant de sa Ford Puma.

« C'est la première fois que je pilote la voiture dans ce genre de conditions donc je ne m'en sors pas si mal », jugeait le pilote M-Sport, qui pointe à 1''9 seulement de Tänak. Son équipier Gus Greensmith, qui a bien failli se mettre sur le toit dès les premiers kilomètres de course, complète le Top 5 provisoire.

Hormis les deux Français, le grand perdant de la matinée se nomme Elfyn Evans, qui a concédé 1'20'' d'entrée de jeu à cause d'une crevaison. Son scratch dans l'ES3, malgré une position de départ très handicapante, prouve que le Gallois pouvait aspirer à beaucoup mieux que cette huitième place provisoire, ce vendredi midi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles