N’Golo Kanté : “Je me projette pour les prochaines saisons à Chelsea”

EXCLU YAHOO SPORT - Le champion du Monde, N’Golo Kanté, s’est confié sur les Bleus, son positionnement en club ainsi que sur son avenir. Un futur qu’il conçoit uniquement du côté de Chelsea.

N'Golo Kanté (Chelsea).
N'Golo Kanté (Chelsea).

Il y a un peu plus d’un an, la France remportait la Coupe du monde. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

On a vécu une aventure magnifique, ça restera franchement un souvenir inoubliable avec le titre et l'aventure vécue tous ensemble. Gagner était quelque chose de magnifique, surtout après l'Euro que nous avons perdu. C'était déjà une belle aventure mais on perd la finale, on se dit que ça aurait été tellement mieux avec la victoire. Deux ans plus tard, gagner la Coupe du monde, quand on revoit les images, ça donne tout de suite le sourire. C'est une aventure que je n'oublierai jamais, c'était magnifique. Après, en tant que sportif, il faut savoir passer à autre chose car les compétitions reprennent, il y a d'autres objectifs. Il faut poursuivre sa carrière en espérant d'autres titres car la Coupe du monde est maintenant derrière. Aujourd'hui, je me concentre donc sur la suite de ma carrière.

Justement, comment jugez-vous la saison post-Mondial de l’équipe de France ?

Le retour en France a été magnifique puis on a enchaîné avec les matchs de la Nations League et, malheureusement, on s'est loupé avec le match contre les Pays-Bas et on n'a pas pu se qualifier pour le final-four. Ça restera le regret de notre saison en Bleus. Après ça, on a bien rebondi avec les qualifications pour l'Euro, j'espère qu'on se qualifiera rapidement et sans stress.

En club, Chelsea retrouve la Champions League cette saison. On imagine que c’est une belle source de motivation ?

On sait tous ce que représente cette compétition pour les footballeurs. J’ai eu la chance de la jouer une fois avec Chelsea mais hélas, nous étions sortis dès les 8ème face à Barcelone. J’espère qu’on aura la chance d’aller plus loin cette saison.

Vous avez occupé un rôle moins défensif la saison passée avec Chelsea, ce nouveau positionnement vous a-t-il plu ?

Ce nouveau rôle découlait de notre système de jeu en 4-3-3. Cela faisait quelques années que j’évoluais dans une organisation avec deux milieux à plat. Là, je me suis retrouvé relayeur avec un seul 6 et deux numéros 8. En répétant souvent ces schémas de jeu à l'entraînement, en matches et avec les conseils du coach, je pense que j'ai réussi à m'adapter. J'aime bien cette position, cela me permet d'accompagner les attaques et d'avoir un rôle dans les offensives de l'équipe. Après, il y a un peu plus de pressing haut sur le terrain mais j'apprécie. Dans cette position, on a parfois le jeu dans notre dos et on a moins de temps qu'au poste de numéro 6. Il faut s'orienter correctement et s'appliquer techniquement. J'aime ce challenge et j'aime cette position.

Changer de position n’est pas toujours simple : y’a-t-il des joueurs qui vous inspirent pour relever ce type de challenge ?

(Il réfléchit) Jeune, j'aimais bien regarder les Ronaldo, Maradona, Ronaldinho sur les plateformes internet. J'aimais leurs gestes, leurs buts, leur conduite de balle : j'aimais bien regarder ce genre de joueurs. Aujourd'hui, je suis à Chelsea et je regarde moins le foot que lorsque j'étais jeune. Mais pour répondre à la question, je pense à des joueurs avec lesquels j'ai joués comme John Terry ou Cesc Fabregas et qui ont toujours voulu tout gagner. Ce sont des joueurs comme ça qui m'inspirent, comme Pedro aussi qui a tout remporté et qui est toujours là pour gagner des titres.

En parlant de légendes de Chelsea, vous avez prolongé en novembre dernier jusqu’en 2023 et pourtant, on parle toujours de vous au mercato. C’est agaçant... voire perturbant ?

Il y a pas mal de choses qui se disent. Au final, je sais en principe ce qui est fiable et ce qui ne l'est pas. Je sais quelles discussions il y a autour de moi par le biais de mon agent. Ça ne perturbe pas surtout que je sais ce que je souhaite faire par la suite. Malgré ce qui se dit dans la presse, je ne fais pas attention. J'ai toujours agi ainsi : à savoir, faire ce que j'ai à faire avec mon club et voir ce qu'il se passe ensuite. Ce qu'il se dit, je n'y fais pas attention.

Même lorsqu’on évoque le PSG, le club de la région où vous avez grandi ?

C'est toujours gratifiant d'être sollicité par des grands clubs. Quand il y a des grands entraîneurs qui te voient dans leur projet, pour accomplir de belles choses avec leur club, ça fait plaisir mais au final, j'essaye de surtout de voir là où je suis et ce que je ressens dans mon club. Et aujourd'hui, je me sens bien dans un club comme Chelsea. Je me projette pour les prochaines saisons à Chelsea. J'aurais pu donner une suite différente à ma carrière, c'est d’ailleurs bien d'avoir le choix mais au final, je suis content de mes choix et d'être à Chelsea.

Interview réalisée par Miloud Kotbi (PSG Community)

À lire aussi