Karaté - Open de Paris - Open de Paris : Steven Da Costa en finale après sa victoire face au surprenant Yanis Lamotte

L'Equipe.fr
L’Equipe

Champion du monde des -67 kg, Steven Da Costa a tenu son rang ce vendredi, se hissant en finale de l'Open de Paris. Dans la même catégorie, la surprise est venue de Yanis Lamote, 18 ans, qui est allé jusqu'en demi-finale, où il a buté sur son compatriote. L'un disputera la finale dimanche, l'autre le match pour le bronze, mais difficile de dire qui est le plus heureux des deux. Champion du monde et d'Europe des -67 kg, Steven Da Costa s'est qualifié vendredi pour sa troisième finale d'affilée à l'Open de Paris. « Le petit prince » du karaté français, 23 ans depuis jeudi, était attendu à ce niveau mais a dû batailler à chaque tour, jusqu'à cette demie engagée où il a fait parler son expérience (3-0), face à son compatriote Yanis Lamote. Open de Paris : les Bleus en quête de points pour la course aux Jeux Olympiques « Je n'étais pas à mon meilleur niveau aujourd'hui. J'étais bien physiquement mais je n'arrivais pas à me lâcher. Le parcours a été un peu compliqué, concède Steven Da Costa, dont la longue accolade à son jeune adversaire avait des airs d'adoubement. Yanis a réalisé une superbe journée, chapeau. » Face à l'Italien Luca Maresca dimanche, le leader de l'équipe de France visera un troisième titre à Coubertin. Yanis Lamotte, 18 ans, est quant à lui la grande surprise de la journée à Coubertin. L'élève de Franck Picard, engagé avec son club de Chevigny Saint-Sauveur, disputait sa première compétition internationale en Seniors et a enchaîné les exploits jusqu'au dernier carré. « Steven est un modèle, il est champion du monde, c'était intimidant mais je ne me suis pas démonté, lâche-t-il, rayonnant malgré la défaite. Je vais essayer d'arracher tout pour le bronze. » Ce sera face au Brésilien Figueira, vice-champion du monde. Pas de médaille pour les Bleues L'équipe de France avait deux cartouches en -50 kg mais aucune n'a fait mouche. Championne d'Europe en titre, Sophia Bouderbane s'est hissée en 8es de finale mais s'est inclinée 7-2 contre l'Iranienne Sara Bahmanyar, n°2 mondiale de la catégorie. La double championne du monde (2012 et 2016) Alexandra Recchia a quant à elle vu son parcours s'arrêter au deuxième tour, battu 5-4 par la Chinoise Li Ranran.Enfin en kata, Alexandra Feracci s'est hissée jusqu'au 3e tour de poules, sans parvenir à arracher la qualification pour les matches pour la médaille. La technicienne corse, en bronze lors des derniers Championnats d'Europe, se classe 7e. Samedi 25 janvier
Éliminatoires et repêchages (9h à 19h30)

- Kata individuel hommes
- Kata par équipes femmes
- Combat femmes -61 kg, -68 kg, +68 kg
- Combat hommes -84 kg, +84 kg Dimanche 26 janvier, en direct sur RMC Sport 4 - Combats pour le bronze (9h à 13h)
- Finales (14h30 à 16h30) Équipe de France Femmes : Alexandra Feracci (Kata), Alexandra Recchia (-50 kg), Sophia Bouderbane (-50 kg), Gwendoline Philippe (-61 kg), Laura Sivert (-61 kg), Alizée Agier (-68 kg), Nancy Garcia (+68 kg).

Hommes : Enzo Montarello (Kata), Steven Da Costa (-67 kg), Logan Da Costa (-75 kg), Farouk Abdesselem (-84 kg), Mehdi Filali (+84 kg).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi