Karim Benzema offre la victoire au Real Madrid à Séville

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mené 2-0 au bout de 25 minutes de jeu, le Real Madrid a complètement renversé la vapeur en seconde période face à Séville (3-2) pour s'imposer dans le temps additionnel sur un but de son capitaine Karim Benzema.

Le match : 3-2

/

La rencontre s'annonçait spectaculaire entre la meilleure défense et la meilleure attaque du Championnat espagnol. Le Real Madrid a renversé le match qu'il avait pourtant bien mal commencé face à des Sévillans plus tranchants dans leurs offensives. Mais cette saison, le Real peut compter sur un Karim Benzema inarrêtable. Et dans les ultimes minutes d'une deuxième mi-temps complètement dominée par les hommes de Carlo Ancelotti, « El Nueve » a offert la victoire aux Madrilènes, leur permettant de prendre 15 points d'avance sur Séville et faire un grand pas vers le titre.

lire aussi

/

Le film de Séville FC - Real Madrid

Dans la chaude ambiance du stade Ramon Sanchez-Pizjuan, les joueurs de Lopetegui se sont montrés rapidement dangereux par l'intermédiaire de Martial à deux reprises (2e, 8e) mais les tentatives du Français n'ont pas trouvé le cadre. Patients et opportunistes, les Andalous ont profité de la sortie incompréhensible de Militao du mur madrilène, pour permettre à Ivan Rakitic d'ouvrir le score sur un coup franc frappé mi-hauteur. Quatre minutes plus tard, c'est Erik Lamela qui est venu conclure une action collective de haute voltige pour permettre aux siens de faire le break face à une Maison Blanche qui semblait prendre feu derrière.

Désemparés face au bloc défensif sévillan, les Merengue ont attendu la 47e minute pour trouver Benzema dans la surface mais son tir fut bien stoppé par Bounou. Métamorphosé aux retours des vestiaires, le Real afficha un tout autre visage et multiplia les assauts sur la cage sévillane. Et c'est Rodrygo, qui était rentré à la mi-temps à la place de Camavinga, qui est venu redonner l'espoir aux siens en coupant un centre à ras de terre de Carvajal, venu apporter le surnombre dans la surface andalouse.

Acculés sur leur cage, les Sévillans n'arrivaient plus à poser sur le ballon mais ni Militao (53e), ni Rodrygo (54e), ni Benzema (63e) ne parvenaient à convertir leurs occasions en but. Koundé et ses coéquipiers pourront même remercier le VAR d'avoir annulé un but de Vinicius, fautif selon l'arbitre d'avoir contrôlé le ballon du bras. Mais les Madrilènes n'ont jamais lâché et c'est Nacho, après un corner mal renvoyé par la défense andalouse, qui a égalisé sur une nouvelle offrande de Carvajal (82e), double passeur ce dimanche soir, avant que Benzema ne vienne offrir la victoire à son équipe (92e) d'un tir précis au ras du poteau de Bounou.

Le fait : Camavinga aurait pu voir rouge

/

Le Real Madrid peut s'estimer heureux que Camavinga n'ait pas été expulsé après avoir taclé Anthony Martial en première mi-temps (38e) alors que celui-ci partait en contre. Le joueur prêté par Manchester United, averti pour contestation, a dû céder sa place à Rafa Mir trois minutes plus tard. Moins en jambes qu'à l'accoutumée, l'ancien Rennais, titulaire ce soir après une bonne entrée en jeu face à Chelsea en Ligue des Champions mercredi, a frôlé la catastrophe et a failli connaître son premier carton rouge sous la tunique madrilène.

39

/

En marquant contre Séville, Karim Benzema a inscrit son 39e but en autant de rencontres disputées avec le Real Madrid cette saison.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles