Karim Benzema réfute sur Instagram la version sur son départ des Bleus de Didier Deschamps

Karim Benzema réfute sur Instagram la version sur son départ des Bleus de Didier Deschamps

Après l'interview de Didier Deschamps dans laquelle il a donné sa version du départ de Karim Benzema lors de la dernière Coupe du monde, l'attaquant du Real Madrid a riposté sur Instagram et semble être en désaccord avec le sélectionneur.

Entre Didier Deschamps et Karim Benzema, l'histoire se finit dans l'incompréhension, trois mois après le forfait de l'attaquant des Bleus, sur blessure, avant le début de la Coupe du monde. Dans deux entretiens accordés au Parisien et au Figaro de ce samedi, mais mis en ligne vendredi à 22 heures, le sélectionneur des Bleus s'est exprimé sur de nombreux sujets liés à l'équipe de France et à la FFF, mais c'est sur le départ de Doha de Benzema qu'il s'est montré le plus prolixe.

« Quand Karim s'est blessé, notre médecin l'a accompagné à la clinique Aspetar pour passer une IRM, raconte Deschamps dans le Parisien. Karim a transmis les résultats à quelqu'un qui le suit à Madrid et qui lui a également donné un avis. Quand il est rentré à l'hôtel, il était déjà plus de minuit. J'ai rejoint Karim dans sa chambre avec notre docteur qui était venu me faire le compte rendu de l'IRM (...). Karim est meurtri car cette Coupe du monde représentait beaucoup pour lui. Il me dit : "C'est mort". (...) Au mieux, son retour à l'entraînement ne pouvait pas intervenir avant le 10 décembre. (...) On est restés ensemble une vingtaine de minutes. En le quittant, je lui dis : "Karim, il n'y a pas d'urgence. Tu organises ton retour avec le team manager". En me réveillant, j'apprends qu'il est parti. C'est sa décision, il ne vous dira pas le contraire, je la comprends et la respecte. »

Si Benzema n'a pas encore donné sa version des événements de la nuit du 19 au 20 novembre, il ne semble pas avoir la même que celle de son sélectionneur. Peu avant minuit, vendredi soir, après avoir pris connaissance des propos de Deschamps, l'avant-centre du Real (35 ans, 97 sélections, 37 buts) a posté sur son compte Instagram deux « stories ». Sur la première, une capture d'écran où figurent des propos issus des deux interviews, Benzema a ajouté la phrase : « Mais quelle audace », agrémentée d'un émoji de clown. Sur la seconde il partage la vidéo d'un snapchatteur français très suivi sur ce réseau social, Ritchie, qui répète le mot « menteur, toi t'es un menteur ». Au-dessus de cet extrait, le buteur a inscrit ces mots : « Sacré Didier... Bonne nuit. »

Cette réponse confirme que la retraite internationale de Benzema est bien actée. « Sans entrer dans le détail de nos discussions, quand je l'ai eu au téléphone après ma prolongation (de contrat jusqu'en 2026), début janvier, sa décision n'était pas encore prise, confie Deschamps dans le Figaro. Après, j'avais une pré-liste à faire pour les rencontres de mars. J'ai repris contact avec lui. Là, il m'a dit qu'il avait décidé d'arrêter sa carrière internationale. » C'est au moins un sujet sur lequel ils seront d'accord.