Karim Benzema sauve le Real Madrid avec un doublé contre l'Espanyol Barcelone

Malmené par l'Espanyol Barcelone, le Real Madrid a été sauvé par un doublé tardif de Karim Benzema (3-1), et prend la tête de la Liga. Les Merengues sont toujours invaincus.

Le match : 1-1

Le Real Madrid a été sauvé par Karim Benzema sur la pelouse de l'Espanyol Barcelone (3-1) dimanche soir lors de la 3e journée de Liga. Malgré le premier but de Vinicius Junior (12e), les champions en titre ont peu à peu perdu le fil de la rencontre et laissé les Catalans revenir dans la partie. Joselu (43e) a puni l'attentisme de la défense madrilène, les débats ont été équilibrés en seconde période, mais l'ancien joueur de l'OL a renversé le cours du match d'une reprise de volée à bout portant (88e), puis d'un coup franc dans le temps additionnel (90e+10).

lire aussi

Le film du match

Grand favori au Ballon d'Or, Karim Benzema n'en finit plus d'être le sauveur du champion d'Europe. Alors que les deux équipes semblaient se satisfaire d'un match nul qui reflétait globalement bien la physionomie de la rencontre, l'international français a jailli sur un centre au cordeau de Rodrygo, et a repris le ballon au second poteau du droit pour battre Benjamin Lecomte (88e). Fous de joie, les Madrilènes se sont tous jetés sur leur capitaine, qui leur a permis d'enchaîner une troisième victoire en autant de rencontres de Liga.

Si les hommes de Carlo Ancelotti se sont fait des frayeurs, ils étaient pourtant bien entrés dans le match, en monopolisant le ballon (72 % de possession à la pause). Vinicius Junior a parfaitement conclu un mouvement initié par Aurélien Tchouaméni dès la 12e minute pour ouvrir le score, avant d'être proche du doublé lors d'un face-à-face avec Benjamin Lecomte (19e). L'Espanyol a procédé par contres, et après une première alerte sur une tête de Leandro Cabrera (41e), Joselu a puni la défense apathique du Real, qui a laissé Joselu frappé deux fois au but sans opposition (43e).

19

Vinicius Junior a marqué 19 buts en 38 matches avec le Real Madrid en comptant la dernière saison. Aucun joueur brésilien n'a plus marqué que lui sur la période à part Neymar (19 buts en 26 matches de Ligue 1)

Les débats ont été particulièrement équilibrés en seconde période : Karim Benzema a vu un but lui être refusé pour un hors-jeu (67e), et les Pericos ont répliqué par Ruben Sanchez qui était proche de donner l'avantage aux siens (82e). Le meilleur buteur de la dernière Ligue des champions a choisi de sortir le grand jeu à l'approche du money time. D'abord sur sa première réalisation (88e), du plat du pied droit sur le centre de Rodrygo, puis sur un coup franc astucieusement placé au ras du poteau (90e+10). Quelques instants auparavant, Benjamin Lecomte s'est fait exclure pour une sortie hasardeuse sur Dani Ceballos (90e+7). Un défenseur catalan Cabrera a pris le relais dans le but, et n'a rien pu faire face au tir du Français.

28

Karim Benzema a inscrit 28 buts pour le Real Madrid en 2022 toutes compétitions confondues, le meilleur total pour un joueur des cinq grands championnats (à égalité avec Kylian Mbappé).

Le fait du match : une défense encore friable

Principal point noir du début de saison des Merengues, la défense a encore craqué en fin de première période. Antonio Rudiger et ses coéquipiers n'ont toujours pas réalisé le moindre clean sheet depuis le début de saison en Championnat. Encore pire, ils n'ont réussi aucune rencontre sans garder leurs buts inviolés lors de leurs sept derniers déplacements en Liga (5 victoires, 1 nuls, 1 défaite).

Le joueur : Aurélien Tchouaméni prend ses marques

Déjà très en jambes face au Celta Vigo samedi dernier (1-4), Aurélien Tchouaméni a effectué un match rassurant en Catalogne. Volontaire, serein, inspiré, le milieu de terrain français pourrait mettre un terme aux interrogations autour de sa légitimité pour assurer la succession de Casemiro en sentinelle. Il a même été décisif sur le premier but de son équipe. Sur une prise de balle, il a repiqué dans l'axe et a offert une passe décisive en finesse pour Vinicius Junior (12e). Une prestation solide.

lire aussi

Toute l'actualité de la Liga