Karine Baste-Régis : ce jour où elle a "changé de vie" avec son mari et leur fils de 4 ans

·1 min de lecture

Il faut parfois percevoir les opportunités qui s'offrent à nous. Karine Baste-Régis, qui a récemment été nommée joker d'Anne-Sophie Lapix à la tête du 20 heures de France 2, en sait quelque chose. Avant même d'être propulsée à ce rendez-vous important du début de soirée, la journaliste animait la matinale de France info depuis la rentrée 2016. En parallèle, elle a également présenté, "une quinzaine sur deux", l'émission quotidienne Les témoins d'Outre-mer sur France Ô, comme le rapportaient nos confrères de France Antilles, en 2018, dans un portrait qui lui était consacré. Après être passée par Nice pour suivre une formation aux métiers de l'audiovisuel, puis la Guadeloupe où elle a couvert l'actualité pendant quatre ans, Karine Baste-Régis a pris la décision de tout plaquer et de changer de vie en 2016.

Cette année-là, alors qu'elle devait se rendre au siège de France Ô pour présenter une émission spéciale sur le virus Zika, la journaliste a eu une sorte de déclic. Dans les locaux, elle est tombée sur Stéphane Dubin, le patron de France info TV, qui lui a fait une proposition plutôt alléchante : "Je te veux sur la chaîne, postule!", a-t-il lancé à son interlocutrice, circonspecte. "À ce moment-là, je pensais davantage à une mutation dans le Pacifique ou l'océan Indien...", reconnaissait-elle auprès de France Antilles. Contre toute attente, elle a décidé d'accepter. Deux semaines plus tard, elle passait à l'action : "Elle postule, coup de téléphone, entretien..." En juillet 2016, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Valérie Trierweiler chambrée par Laurent Ruquier sur sa rupture avec François Hollande
Suzanne Lindon : cette autre “fille de” qui l’a décomplexée
Julien Doré, arrière-arrière-petit-neveu du peintre Gustave Doré : comment il vit avec cet “héritage”
Le saviez-vous ? Emmanuel et Brigitte Macron ont fait enrager leurs voisins avant de s'installer à l’Elysée
Demi Moore : sa fille Rumer Willis raconte sa première fois non-consentie à 18 ans