Karsten Warholm s'impose à Berlin, Ludvy Vaillant bat son record

Blessé à une cuisse début juin pour sa rentrée, Karsten Warholm n'avait terminé que septième aux Mondiaux de Eugene (Etats-Unis) en juillet, (F. Faugère/L'Équipe)

Le Norvégien Karsten Warholm, champion olympique en titre et détenteur du record du monde, a couru son deuxième 400 m haies le plus rapide de l'année à Berlin dimanche. En 47''24, il a devancé de plus d'une seconde le Français Ludvy Vaillant, qui a amélioré son record personnel.

Le Norvégien Karsten Warholm, champion olympique en titre et détenteur du record du monde, a couru dimanche son deuxième 400 m haies le plus rapide de l'été à Berlin dimanche, après un début de saison perturbé par une blessure musculaire.

En 47''24, Warholm a devancé de plus d'une seconde le Français Ludvy Vaillant, qui a amélioré son record personnel de quatre centièmes (48''26 contre 48''30).

Blessé à une cuisse début juin pour sa rentrée, le hurdler scandinave n'avait terminé que septième aux Mondiaux de Eugene (Etats-Unis) en juillet, avant de rebondir et de conserver l'or européen à Munich (Allemagne) en août, en 47''12, son meilleur temps de la saison. Son été écourté ne lui a cependant pas permis de se qualifier pour la finale de la Ligue de diamant la semaine prochaine à Zurich (Suisse).

« Je suis satisfait d'être capable de faire ces temps rapides en fin de saison. Ca montre que je suis de retour, fort, plus pour cette saison, mais pour la prochaine », apprécie Warholm.

Lyles, Holloway et Amusan s'imposent

Spécialiste du demi-tour de piste, dont il est double champion du monde en titre, Noah Lyles a lui fait une pige, rare mais convaincante, sur 100 m avant Zurich : le sprinteur américain s'est imposé en 9''95 grâce à une très bonne fin de course.

Sur 110 m haies et 100 m haies, victoire des champions du monde 2022, l'Américain Grant Holloway (13''05) et la Nigériane Tobi Amusan (12''45). Pascal Martinot-Lagarde, récent médaillé d'argent européen, s'est classé sixième en 13''53.

Vice-championne d'Europe à Munich, l'Allemande Malaika Mihambo, championne olympique et double championne du monde en titre du saut en longueur, a elle renoué avec la première place dans le stade olympique de Berlin, avec un meilleur bond mesuré à 6,92 m.

Deux jours après s'être imposé à Bruxelles devant Armand Duplantis, pour la première défaite depuis un an du Suédois, le Philippin Ernest John Obiena n'a terminé que deuxième (5,81 m, puis trois échecs à 5,95 m) dimanche, derrière le Néerlandais Menno Vloon (5,88 m).

lire aussi

Toute l'actualité de l'athlétisme