Kasper Hjulmand (Danemark) : « Il y a toujours de l'espoir »

Kasper Hjulmand se tourne vers le dernier match de poule face à l'Australie. (A. Réau/L'Équipe)

Après la défaite face à la France (1-2), le sélectionneur danois Kasper Hjulmand donne rendez-vous pour le dernier match de la poule contre l'Australie, mercredi prochain (16 heures), que son équipe devra impérativement gagner si elle veut se hisser en 8es de finale de la Coupe du monde.

« Vous aviez remporté deux victoires contre la France en Ligue des nations récemment, que vous a-t-il manqué ce samedi ?
Des détails. Tout se joue sur des détails dans le foot. Au Stade de France (le 3 juin, 1-2), nous avions bien joué, changé de système en cours de match, et marqué un but où Cornelius était parti à la limite du hors-jeu. À Copenhague, Kasper (Schemeichel) avait réalisé une parade décisive face à Mbappé (2-0, le 25 septembre). Parfois, la balance penche d'un côté, parfois de l'autre. La France a mérité sa victoire mais c'était un match serré.

Le Danemark a inscrit un but en deux matches (0-0 contre la Tunisie lors de la 1re journée). Comment expliquez-vous ces problèmes offensifs depuis le début de la compétition ?
Nous n'avons pas réussi à marquer mais nous étions très proches aujourd'hui (samedi), Martin (Braithwaithe) a eu une bonne opportunité, Kasper (Dolberg) a bien bougé, Cornelius a aussi eu une occasion en première mi-temps. J'apprécie beaucoup mes attaquants. Ils montreront ce que nous valons. Nous avons inscrit 18 buts en 2021, ce qui montre que nos buts viennent de différents joueurs. Nous avons une excellente équipe, d'excellents attaquants.

lire aussi : Les notes de France-Danemark : Mbappé et Griezmann ont porté les Bleus

Après un Euro enthousiasmant, le Danemark effectue des débuts timides lors de cette Coupe du monde. Pour quelles raisons ?
J'ai beaucoup de respect pour la Coupe du monde. Les matches dans cette compétition sont très différents. On n'a pas été très bon contre la Tunisie, c'est vrai. Ce soir (samedi), le match était serré face à une des meilleures équipes du monde. Comme lors de l'Euro (2021), où nous avions affronté une grosse équipe au deuxième match (la Belgique). Nous avions zéro point au bout de deux rencontres et pourtant nous avions réussi à nous qualifier. Nous verrons ce qu'il se passera contre l'Australie. Mais il y a toujours de l'espoir.

Votre capitaine, Simon Kjaer, n'a pas joué. Pourquoi ?
On savait qu'il ne pouvait pas jouer, et on ne sait pas s'il pourra jouer mercredi (contre l'Australie). Il ressentait encore une gêne, on a eu des confirmations lors du dernier test effectué hier (vendredi). Mais Victor Nelsson a fait un excellent travail."

lire aussi : Résultats et classement du groupe D