Kasper Schmeichel : faire mal à la France, c'est son projet

On joue la dix-neuvième minute de jeu à Copenhague quand Joakim Mæhle se troue complètement en voulant dégager un ballon a priori anodin et manque d'ouvrir le score contre son camp. Au cœur du temps fort bleu, évanoui quelques instants plus tard, Kasper Schmeichel s'énerve et s'en prend vertement à son défenseur. Dans son rôle, le capitaine d'un soir en l'absence de Simon Kjær se mue en patron dès lors qu'il évolue avec la Danish Dynamite. Du haut de ses 86 sélections et à bientôt 36 ans – il les fêtera le 5 novembre, à quelques jours de s'envoler pour le Qatar – celui qui a gardé les cages de Leicester pendant onze saisons est ce que l'on appelle un indéboulonnable au pays. Un statut qui tranche avec son début de saison inquiétant en Ligue 1, lui qui s'est engagé cet été à Nice pour prendre la succession de Walter Benítez.

Bleus de chauffe


Le contraste est saisissant. Les supporters niçois…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com