Kenny Elissonde: "le Team Sky n’est pas aussi robotisé qu’on le pense"

Nouveau venu dans l’équipe Sky de Chris Froome, Kenny Elissonde participera à partir de vendredi à son premier Tour d’Italie. Sélectionné de dernière minute, il espère confirmer son bon début de saison et mener Geraint Thomas ou Mikel Landa à la victoire. Rencontre.

Sky, le nouveau monde 

Chaque équipe à ses propres caractéristiques. Maintenant, c’est vrai que cette équipe aime faire les choses en grand. Ce sont des perfectionnistes. Les autres équipes ne sont pas amateurs, mais là c’est autre chose. Cette équipe a intégré la victoire comme une normalité. Ils mettent tout en œuvre pour faire gagner les coureurs. C’est normal quand il y a une victoire et pas normal quand il n’y en a pas. Ça engendre une sorte de pression, mais c’est aussi pour cela qu’ils mettent tout en œuvre pour nous faire gagner. Je ne regrette pas.


La FDJ toujours dans son cœur

Je ne suis pas sûr que Marc Madiot (ndlr : manageur de la FDJ) ait compris (ndlr : son choix). C’est la vie d’une équipe. Des coureurs viennent et partent. Mais il n’y a pas d’animosité. On est resté en bons termes, notamment avec le staff. La FDJ garde une place spéciale dans mon cœur. Je roule et je veux les victoires pour le Team Sky, mais je garde un œil sur les résultats de la FDJ. 

Une acclimatation express

C’est le grand saut. Surtout que j’avais les caractéristiques qui collaient à la FDJ. C’est pour ça que c’est un défi de changer. Il fallait le faire assez vite, prendre vite le pli car on n’a pas deux chances de faire bonne impression. Je pense que ça s’est bien passé. Ça serait dommage de regretter au bout de quelques mois. Chaque expérience est bonne à...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages