Kevin Durant réveille les Brooklyn Nets en NBA

Kevin Durant (36 points) a mené Brooklyn à la victoire face aux Pacers de Buddy Hield et James Johnson. (V. Carchietta/USA Today Sports / Reuters)

Après quatre revers de rang, les Brooklyn Nets ont renoué avec la victoire lundi soir, en dominant les Indiana Pacers (116-109) avec un excellent Kevin Durant.

Au soir de Halloween, les Brooklyn Nets ont enfin conjuré le mauvais sort qui s'acharnait sur eux. Après quatre défaites de rang, les New-Yorkais ont retrouvé le chemin de la victoire lundi soir au Barclays Center face à Indiana (116-109), emmenés par un formidable Kevin Durant.

Le vétéran (34 ans) a compilé 36 points (13/22 au tir), 9 rebonds et 7 passes décisives. C'était son septième match de suite à au moins 25 points depuis le début de la saison, une première dans l'histoire de la franchise. Au passage, il a doublé Vince Carter pour s'installer au 19e rang des meilleurs marqueurs de l'histoire de la NBA.


lire aussi

NBA : résultats et calendrier

Deux jours après une défaite qualifiée de « désastre » par l'entraîneur Steve Nash contre ces mêmes Pacers (116-125), qui avait été suivie d'une longue réunion entre joueurs, les New-Yorkais ont affiché une belle réaction d'orgueil.

Malgré l'absence de Ben Simmons (genou), qui avait disputé les six premiers matches, les Nets ont foncé d'entrée, prenant 24 points d'avance (48-24) dès le deuxième quart-temps. Kyrie Irving aussi était dans un bon soir (28 pts), comme Nic Claxton (19 pts, 9 rbds).

Mais les Pacers ne se sont pas résignés, malgré la petite forme de Tyrese Haliburton, limité à 11 points (4/11 au tir) après un brillant début de saison. C'est Chris Duarte qui a sonné la révolte (30 pts, 5/10 derrière l'arc), ramenant son équipe à égalité à 100-100 à six minutes du terme. Durant s'est cependant chargé de boucler l'affaire avec un panier et quatre lancers.

Nic Claxton n'a pas manqué de saluer l'oeuvre de « KD » : « Le voir revenir de sa blessure au tendon d'Achille (rupture du tendon d'Achille droit en juin 2019), faire sa rééducation, le sérieux avec lequel il a effectué chaque petite étape, et puis ces dernières années, il fait son truc. Franchement, ce n'était pas évident. C'est un plaisir de voir ça. »


lire aussi

Le classement de la Conférence Est