Kevin Gameiro, portrait d'un footballeur entrepreneur

À 29 ans, Kevin Gameiro prépare déjà l'après-carrière. Entre le Five à Strasbourg et l'application Weezbet, il a de quoi s'occuper hors terrains.

Kevin Gameiro n'est pas le genre de joueur à faire des confidences sur sa vie privée. Mais en marge d'une interview réalisée à Clairefontaine, l'attaquant de l'Atlético Madrid a accepté de nous en dire plus sur ses projets pour le futur. Conscient qu'il ne sera pas footballeur professionnel toute sa vie, l'international français s'est lancé dans un réel projet d'entrepreneur. Avec un ami, il a décidé de s'investir autant que possible dans le lancement d'un Five à Strasbourg où tout a commencé pour lui. Depuis janvier dernier, il prête aussi son image à l'application Weezbet. Autant d'activités qui représentent "la face cachée" de l'ancien Lorientais, également très intéressé par la décoration d'intérieur. Une passion peu connue du grand public, qui lui permet de s'aérer l'esprit en dehors de ses obligations professionnelles.

Gameiro : "En France, je n'avais pas cette force"

Le Five à Strasbourg, une évidence

C'est à Strasbourg, où il a fait ses débuts, que Kevin Gameiro a décidé de lancer un Five avec son ami Khalid Kerssane en novembre 2013. "Ça reste dans le domaine du foot et c’est ça qui me plait. Ça permet aussi de préparer l’avenir même si j’en suis encore assez loin, explique pour Goal l'avant-centre de 29 ans. C’était une opportunité parce qu’à Strasbourg il n’y avait pas grand chose de ce côté là et on a très bien saisi notre chance. À nous de rester performants. Comme dans le football, c'est toujours pareil, il faut trouver des innovations". L'attaquant de l'Atlético Madrid reconnaît tout de même qu'il ne peut pas s'investir pleinement en raison de ses obligations en club comme en sélection, mais dès que son emploi du temps le permet il vient donner un coup de main. "J’essaye de faire des petites apparitions de temps en temps. Ça permet de créer des événements, de faire des tournois avec les clients et je pense que ça leur plait énormément", ajoute-t-il, heureux de voir que la boutique tourne même en son absence.

Et l'application Weezbet, c'est quoi ?

L'aventure Weezbet est la plus récente pour Kevin Gameiro, qui a signé un contrat de partenariat avec l'application en janvier dernier. "Je suis le parrain ou la tête d’affiche de cette application. Toujours dans le football, c’est une application de pronostics sportifs qui est gratuite et accessible à tout le monde. Grâce aux pubs, ça génère des gains et chaque gagnant qui trouve les 10 matches corrects du week-end gagne quelque chose (partage des gains générés par la publicité, ndlr)", nous explique l'ancien avant-centre du FC Séville. Avec prise de parole sur les réseaux sociaux, l'international français multiplie les interventions sur Facebook et Twitter. Une oportunité en or pour les créateurs de l'application qui peuvent compter sur les 300 000 followers du joueur sur Twitter et ses 550 000 fans sur Facebook pour agrandir leur communauté. "C’est un plaisir d’aider ces personnes à développer certaines choses, ajoute le joueur tout sourire. Pour l’instant, je suis un spécialiste du football et je vais continuer."

La décoration d'intérieur, une autre passion

Il est souvent difficile d'en savoir plus sur les passions des footballeurs, mais il n'y a pas que le ballon rond dans la vie de Kevin Gameiro. Il y a aussi la décoration d'intérieur. "J’aime bien la déco, refaire des appartements ou des maisons. J’ai acheté un appartement à Strasbourg que je retape et j’ai aussi une maison familiale dont je m’occupe avec les parents", révèle ainsi le compère d'Antoine Griezmann à l'Atlético Madrid et en équipe de France. "Je regardais beaucoup avant les émissions comme 'D&co'. Mais c’est plutôt sur Internet que je me renseigne et que je trouve des idées", explique-t-il, tout en gardant une partie de son jardin secret. Il nous donne tout de même quelques idées sur ses goûts : "J’aime tout, je mélange l’ancien et le neuf. Je n’ai pas de style particulier mais je suis encore jeune donc c’est plus dans le côté un peu design et branché." Au fil des années, on peut donc imaginer qu'il cherchera à varier les styles. Et avec le Five, Weezbet ou la décoration d'intérieur, l'après-carrière semble déjà bien anticipée.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages