Kevin Magnussen surprend et partira en pole de la course sprint du GP du Brésil

La joie, et la surprise, de Magnussen après sa première pole position, après 140 courses. (R. Moraes/Reuters)

Kevin Magnussen a créé la surprise vendredi soir en décrochant la pole position de la course sprint du GP du Brésil. Max Verstappen partira deuxième et George Russell troisième.

« Tu plaisantes ? » Kevin Magnussen lui-même n'en revenait pas quand son ingénieur lui a annoncé qu'il occupait la première place sur la grille alors qu'il restait huit minutes au chrono dans la Q3, interrompue par la sortie de piste de George Russell (Mercedes). La pluie s'est intensifiée durant l'interruption et aucun pilote n'a ensuite pu améliorer sur une piste détrempée. Le Danois partira donc en tête de la course sprint samedi (20h30) devant Max Verstappen (Red Bull) et George Russell (Mercedes). Coup double pour Magnussen qui signe sa première pole en F1 et offre une première pole position à l'écurie Haas F1.

lire aussi : Le film des qualifications

Sous un ciel chargé, le Danois a su mener tranquillement sa barque durant ces qualifications pour ensuite faire la différence dès le feu vert en Q3 en plaçant sa monoplace en tête du peloton. « L'équipe a très bien calculé et m'a lâchée exactement au bon moment en sortie de stand, devant tout le monde ». Après avoir signé un chrono en 1'11''674, la pluie s'est alors intensifiée, Russell s'est planté dans le bac à gravier, drapeau rouge et séance terminée. Max Verstappen, le visage fermé à la sortie de sa voiture, termine à 0''203 du pilote Haas et George Russell à 0''385.

lire aussi : Max Verstappen : « J'ai bloqué ma roue, ça me coûte la pole »

Hamilton, Perez et Leclerc piégésAuteur du meilleur temps en Q1, Lando Norris (McLaren) doit se contenter d'une 4e place, bien loin de son coéquipier Daniel Ricciardo (14e), éliminé en Q2. Mauvaise nouvelle pour l'écurie britannique dans sa lutte avec Alpine pour la 4e place au classement des constructeurs.

Charles Leclerc (10e), Sergio Perez (9e) et Lewis Hamilton (8e) sont les grands perdants de ces qualifications. Malgré un ciel menaçant à l'entame de la Q3, le Monégasque avait pris le pari de s'élancer en pneus tendres mais ce n'était clairement pas la bonne stratégie. Ferrari a encore tergiversé et Leclerc a mis un temps fou avant de pouvoir rechausser les intermédiaires. Magnussen avait déjà signé son chrono... Pris dans le trafic, Perez et Hamilton, eux, n'ont pu améliorer à temps.

Du côté des Français, Esteban Ocon (Alpine) est celui qui s'en tire le mieux avec une 6e place sur la grille (+0''751), juste devant son coéquipier Fernando Alonso (7e). Pierre Gasly (Alpha Tauri) a été éliminé en Q2 et s'élancera en 12e position sur la grille, aux côtés d'Alexander Albon (11e).

lire aussi : L'actualité de la F1