Kilian Jornet remporte l'UTMB devant Mathieu Blanchard et signe un record historique

Kilian Jornet remporte l'UTMB devant Mathieu Blanchard et signe un record historique

La légende espagnole Kilian Jornet a remporté, ce samedi à Chamonix, son 4e UTMB dans un temps record de 19h49'32''. Il triomphe malgré la ténacité du Français Mathieu Blanchard (2e en 19h54'50''). Les deux coureurs deviennent les premiers à passer sous les 20h sur la boucle autour du Mont-Blanc. Jornet égale le record de 4 victoires de François D'haene.

Le scénario était alléchant, la réalité a dépassé les attentes. Car c'est bien à une édition historique de l'UTMB que nous avons assisté : ce samedi, Kilian Jornet s'est défait d'une adversité coriace et a une nouvelle fois triomphé à Chamonix, à 34 ans, 14 années après sa première victoire sur l'UTMB en 2008 !

La légende vivante du trail bat le record de 2019 de Pau Capell de plus de 30 minutes et est le premier coureur à descendre sous les 20h sur la course chamoniarde (19h49'32''), soit une moyenne de 8,63km/h sur ce défi à peine concevable de boucler 170 km et 10 000m de dénivelé positif d'une traite. Historique.

Il faut dire que tous les ingrédients étaient réunis pour assister à une course de légende. Des conditions quasi-parfaites, un plateau hors du commun avec un seul absent notable (le Français François D'haene, quatre fois vainqueur de l'UTMB), des promesses de record et un duel au sommet. Que demander de plus ?

Walmsley d'abord incisif puis en perdition

Le duel attendu, celui entre la légende Kilian Jornet et le flamboyant Jim Walmsley, a bien eu lieu et a animé une grande partie de la course. Car si d'autres athlètes arrivaient sur les sentiers du tour du Mont-Blanc avec des ambitions, à l'instar du vainqueur de 2019 Pau Capell qui cherchait un temps sous les 20h mais qui n'a rapidement plus fait illusion (relégué hors du top 10 à la mi-course), le match annoncé était bien entre l'Espagnol et l'Américain. Malheureusement pour ce dernier, des difficultés à s'alimenter après le 125e kilomètre ont eu raison de ses ambitions, qu'il assumait pourtant à merveille jusqu'à Champex-Lac.

Car quelques heures plus tôt, Kilian Jornet, en difficulté, avait subi l'attaque de Walmsley après Courmayeur (km 90) et avait vu Mathieu Blanchard revenir quasiment à sa hauteur aux premières heures du jour (km 112). C'est ensuite dans la montée de la Giète que la course a été bouleversée. Fort d'un regain d'énergie, Jornet a repris l'Américain en perdition aux abords de l'alpage de Bovine (km 133). Le Français Mathieu Blanchard était toujours à ses trousses.

lire aussi

Toute l'actualité de l'ultra-trail

Le duel a donc changé de camp pour devenir franco-espagnol. Et il a fallu à Jornet la montée rapide et roulante du Col des Montets (km 155) pour finalement se détacher de Blanchard, l'athlète tricolore étant intraitable dans les forts pourcentages. L'Espagnol a fait parler ses qualités de vitesse pour prendre quelques minutes d'avance, minutes que le Français ne reprendra pas.

Les deux hommes terminent à seulement 5 minutes l'un de l'autre, tous les deux sous les 20h. Le Britannique Thomas Evans complète le podium, en 20h34. C'est une quatrième victoire pour Kilian Jornet à Chamonix (2008, 2009 et 2011), après une 2e place en 2017 et un abandon en 2018. Il égale ainsi le record de victoires d'une autre légende de la discipline, François D'haene.