Koffi Djidji : "Quand je monte dans un avion, j'ai toujours une pensée pour Emiliano Sala"

Cela faisait 499 minutes que le Torino n'avait plus marqué de but face à Milan. Le week-end dernier, c'est toi qui as brisé la malédiction en ouvrant le score (2-1) et qui as permis au Torino de l'emporter de fait. Qu'est-ce qui a fait que cette fois, vous avez battu un gros ?
Pour la stat, je ne l'ai su qu'après le match. Ça fait plaisir, même si c'est anecdotique. De mémoire, l'an dernier, on n'avait pas battu de gros. Là, c'est le champion en titre qui a une superbe équipe. C'est gratifiant, d'autant que l'on a fait un match assez complet. On est dans la continuité à la suite du bon résultat face à l'Udinese (2-1)... Je n'irai pas jusqu'à parler de déclic depuis le derby perdu face à la Juve (1-0, depuis le Torino reste sur trois victoires de rang, NDLR), mais on réussit depuis à se montrer plus fourbes sur certaines actions. Dans l'équipe, ce sont des bons gars qui sont jeunes, mais,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com