Kosmos n'a pas payé les joueurs lors de la phase finale de la Coupe Davis 2022

Gerard Piqué (Kosmos) et David Haggerty (ITF) (N. Luttiau/L'Équipe)

Selon nos informations, la fin du partenariat entre la Fédération internationale de tennis (ITF) et Kosmos pour l'organisation de la Coupe Davis est bien liée à des défauts de paiement de Kosmos.

On en sait un peu plus sur les raisons qui ont mené à la rupture du contrat entre la Fédération internationale de tennis (ITF) et Kosmos concernant l'organisation de la Coupe Davis, actée jeudi soir dans un communiqué.

Selon nos informations, ce sont bien les difficultés de paiement répétées de Kosmos qui ont provoqué la fin du partenariat. Les pertes financières se compteraient en dizaines de millions d'euros. Il y a quelques mois, Kosmos aurait d'ailleurs demandé à l'ITF un délai pour s'acquitter des 6 M€ qu'il lui devait.

Kosmos mauvais payeur« Kosmos s'est fait virer parce que, comme le prévoyaient beaucoup d'experts il y a quatre ans, ils ont perdu beaucoup d'argent et n'ont pas été capables de payer ce qu'ils avaient promis », nous révélait un proche du dossier jeudi.

Le trou dans la caisse était tel que Kosmos n'aurait pas été en mesure de payer les joueurs des huit équipes présentes à Malaga en novembre dernier lors de la phase à élimination directe de la Coupe Davis (Italie, Etats-Unis, Allemagne, Canada, Australie, Pays-Bas, Croatie et Espagne). Même chose pour les déductions fiscales. C'est donc à l'ITF de s'acquitter de ces dettes.