Koziello, une chance à saisir pour redevenir essentiel à Nice

Vincent Koziello serait dans le viseur de Saint-Etienne afin de renforcer son milieu de terrain.

"Je joue un peu moins que la saison dernière mais ça fait partie de la vie d’un footballeur. Je pense que c’est une situation enrichissante pour travailler mentalement et au quotidien pour jouer le plus souvent possible dans cette équipe. Je ne suis pas du genre à baisser les bras dès que ça tourne un peu moins bien, je veux montrer que je suis capable de progresser. Il y a des raisons si je joue un peu moins, j’ai beaucoup de choses à apprendre", philosophait Vincent Koziello dans Nice Matin au mois de janvier. Mature du haut de ses 21 ans, le milieu de terrain de l’OGC Nice prend certes le recul nécessaire sur son statut depuis l’arrivée de Lucien Favre, mais a tout de même connu un dur retour sur terre cette saison.

Sixième milieu de terrain dans la hiérachie

Révélation de la saison dernière avec six passes décisives et un but en trente-cinq matches de Ligue 1 à son actif, Vincent Koziello a été le grand perdant de l’intersaison. Titulaire sous Claude Puel, l’international espoirs n’a pas profité du départ de Nampalys Mendy et de certains cadres pour s’imposer comme un élément indiscutable. Pire, il a vu plusieurs joueurs lui passer devant dans la hiérarchie à l’image de Rémi Walter dont le profil défensif et la polyvalence sont appréciés par Lucien Favre. Victime principale de l’explosion de Wylan Cyprien, le natif de Grasse a définitivement perdu son statut de titulaire après la débâcle subie en Russie contre Krasnodar en Europa League (5-2). Le jeune milieu de terrain a mis du temps à s’en remettre puisqu’il n’a plus été titularisé pendant deux mois en Ligue 1.

L’année de la confirmation est compliquée pour Vincent Koziello. Le milieu de terrain de 21 ans, longtemps contraint de faire le dos rond, n’a pas su profiter outre mesure du départ de Jean-Michaël Seri, titulaire indiscutable, à la CAN au mois de janvier. Le pur produit de la formation niçoise a pu enchaîner les matches, étant titularisé quatre fois d’affilée en championnat à cheval sur le mois de décembre et janvier, ce qui ne lui était plus arrivé depuis les quatre premières journées. Néanmoins, ses performances n’ont visiblement pas convaincu Lucien Favre de compter davantage sur lui puisqu’il n’est apparu qu’à trois reprises en huit rencontres depuis, totalisant soixante-sept minutes de jeu.

Une situation non viable

Une deuxième chance s’offre à lui en cette fin de saison. C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et si Vincent Koziello en était "la victime" en début de saison, la donne s’inverse ces dernières semaines. Les blessures s’accumulent du côté de l’OGC Nice et avec les dernières en date de Mounir Obbadi et Wylan Cyprien, dont la saison est terminée, le natif de Grasse va avoir une occasion en or de se mettre en évidence. Il est temps pour Vincent Koziello, auteur d’un but et n’ayant fait aucune passe décisive en Ligue 1, de montrer ses progrès à son entraîneur.

Courtisé cet hiver, Vincent Koziello a écarté toute idée de départ malgré son statut de remplaçant. Mais pour poursuivre sa carrière du côté de l’OGC Nice, le milieu de terrain relayeur va vite devoir inverser la tendance. Patient, le joueur de 21 ans n’acceptera pas indéfiniment de rester sur le banc de touche pendant que ses coéquipiers enchainent les bonnes prestations. Au vu de l’effectif dont il dispose, Lucien Favre va forcément donner du temps de jeu à Vincent Koziello lors des prochaines semaines. Si ce n’est pas le cas, ce sera un gros désaveu à l’encontre du natif de Grasse. Vincent Koziello doit provoquer le destin en faisant le job sur le terrain. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages