L'âme aspirée

SO FOOT

Huit mois, c'est long, mais parfois pas assez. L'occasion était pourtant rêvée, cette fois le football français allait se réinjecter une dose de culture du travail au cœur d'un projet sportif dont on a longtemps peiné à percevoir les contours. C'était un espoir et aussi, au fond, une envie. Au-delà du résultat final – une victoire ou une défaite –, on allait enfin voir plus loin que l'instant T pour filer vers un futur construit sur des bases solides au-delà d'un simple tableau d'affichage. L'idée était simple : parler de jeu plutôt que de résultats, analyser un ensemble plutôt que s'arrêter à une soirée ratée. Après l'Euro 2016, il n'y avait pas de blanc ou de noir et Didier Deschamps n'avait pas eu tort parce qu'il avait perdu en finale contre le Portugal et raison parce qu'il avait écarté l'Allemagne en demi-finale. Le football est un peu plus complexe qu'une simple copie. C'est un ensemble, l'harmonie d'un orchestre ou les finitions d'un ballet.…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages