La légende du puy de Dôme au Tour de France

Jacques Anquetil et Raymond Poulidor en 1964 (R. Krieger/L'Équipe)

Devenu mythique avec le duel Anquetil-Poulidor en 1964, arrivée fréquente dans les années 1970, le puy de Dôme va faire son retour lors du Tour de France 2023. Souvenirs.

1952. La première ascension du puy de Dôme au Tour de France a lieu le 17 juillet 1952. Maillot Jaune, Fausto Coppi remporte sa 5e étape sur cette édition et file vers la victoire finale.

1959. La deuxième ascension du puy de Dôme est un contre-la-montre. Futur vainqueur du Tour, l'Espagnol Federico Bahamontes remporte l'étape.

1964. C'est une étape légendaire du Tour de France. Jacques Anquetil et Raymond Poulidor grimpent côte à côte et même épaule contre épaule à certains moments. Poulidor réussit à lâcher son rival dans le final mais ne peut lui ravir le maillot jaune, pour 14 secondes.

1967. Trois ans plus tard, l'Italien Felice Gimondi dans le décor si particulier du puy de Dôme.

1969. Eddy Merckx remporte cette année la première de ses cinq victoires au Tour de France mais il ne gagne pas au puy de Dôme. Le bouquet revient à Pierre Matignon, seul Français vainqueur en treize arrivées.

1971. Luis Ocana conteste la suprématie de Merckx et s'impose au puy de Dôme. L'Espagnol devra abandonner le Tour, maillot jaune sur les épaules, après une chute dans la descente du col de Menté.

1973. Deux ans plus tard, Luis Ocana gagne encore au puy de Dôme et file cette fois vers la victoire finale.

1975. Ultradominateur, Eddy Merckx provoque une animosité chez les spectateurs et reçoit un coup de poing d'un spectateur dans la montée du puy de Dôme. Touché au foie, il laissera la victoire finale à Bernard Thévenet.

1976. Joop Zoetemelk (à droite) réussit à distancer le Maillot Jaune et futur vainqueur du Tour Lucien Van Impe pour s'offrir la 20e étape.

1978. Bernard Hinault, qui gagne cette année-là son premier Tour de France, grimpe le puy de Dôme lors du contre-la-montre remporté par Zoetemelk.

1983. Victime d'une fracture à l'épaule lors de la 11e étape, le Français Pascal Simon réussit à défendre son maillot jaune au puy de Dôme (15e étape). Il abandonnera deux jours plus tard.

1986. Le Suisse Erich Maechler s'impose en solitaire dans le décor verdoyant du puy de Dôme.

1988. Le Danois Johnny Weltz s'offre la 19e étape au puy de Dôme. Depuis, l'ascension a disparu du Tour de France.

Depuis la construction d'un train à crémaillère, la route est devenue bien plus étroite et interdite à la circulation et aux cyclistes.


lire aussi

Le parcours de l'édition 2023


lire aussi

Pourquoi le Tour de France revient au puy de Dôme