Légende du tennis-fauteuil, Shingo Kunieda annonce sa retraite

Shingo Kunieda avait remporté Roland-Garros en 2022, son 48e titre du Grand Chelem. (F. Seguin/L'Équipe)

Après 50 titres du Grand Chelem (simple et double confondus) et quatre médailles d'or paralympiques, le Japonais Shingo Kunieda (38 ans) a annoncé dimanche la fin de sa carrière en tennis-fauteuil, avec l'un des plus beaux palmarès de son sport.

Champion paralympique 2021 chez lui à Tokyo, Shingo Kunieda va prendre sa retraite et conclure une immense carrière en tennis-fauteuil. Le Japonais de 38 ans a annoncé sa décision dimanche, expliquant qu'il « était arrivé à la conclusion qu'il en avait fait assez ». « Assez », soit un palmarès garni de 50 titres du Grand Chelem - 28 en simple et 22 en double - et quatre médailles d'or paralympiques. Kunieda avait complété son armoire à trophées avec un premier sacre en simple à Wimbledon en 2022.

Touché par un cancer de la moelle épinière durant son enfance, Kunieda a commencé à utiliser un fauteuil roulant à l'âge de 9 ans, et commencé le tennis deux ans plus tard, avant de passer professionnel en 2009. Il a passé 582 semaines au sommet du classement ITF de son sport, place qu'il occupait toujours en ce moment.

« Pardonnez-moi de prendre ma retraite en étant numéro 1 mondial, a ajouté le quadruple champion paralympique. J'ai commencé à y penser après avoir réalisé mon rêve aux Jeux de Tokyo. J'ai commencé à sentir que je n'avais plus assez d'énergie pour continuer jouer sur le circuit une fois que j'ai gagné Wimbledon l'année passée. » L'ITF a salué « une carrière remarquable » et remercié le Japonais « de nous avoir tous inspiré », imité sur Twitter par l'Open d'Australie, Roland-Garros et l'US Open.

lire aussi : Toute l'actualité du tennis