L'émir du Qatar assure que tous les visiteurs seront accueillis à la Coupe du monde 2022 « sans discrimination »

L'émir du Qatar mardi à la tribune de l'assemblée générale de l'ONU. (A.Alfyky/Reuters)

Le discours du Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani à la tribune des Nations Unis à New York mardi est interprété comme une volonté de rassurer sur l'accueil des visiteurs LGBTQ+ lors du Mondial.

L'émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani a affirmé mardi que tous les supporters seraient accueillis « sans discrimination » lors de la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre), dans une volonté apparente de rassurer sur l'accueil des visiteurs LGBTQ + (lesbien, gay, bisexuel et transgenre).

lire aussi

Toute l'actu de la Coupe du monde

Le peuple qatari « ouvrira ses portes à tous les supporters, sans discrimination, pour qu'ils puissent profiter des matches et de l'atmosphère extraordinaire du tournoi », a déclaré le dirigeant à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. « Le peuple qatari accueillera à bras ouverts les fans de football de tous horizons » a-t-il insisté.

S'il n'a pas mentionné de groupe spécifique, les propos d'Al-Thani s'apparentent à une volonté d'apaisement alors que des associations de supporters et des fédérations, emmenées par celle de la Norvège, se sont émues du sort des visiteurs LGBTQ + dans un pays où l'homosexualité est criminalisée.

Hassan Al-Thawadi, secrétaire général du Comité d'organisation de la Coupe du monde

« Nous ne croyons pas aux démonstrations publiques d'affection, mais nous sommes également convaincus de la nécessité d'accueillir tout le monde, quelle que soit son origine »

L'homosexualité est illégale au Qatar et les organisateurs de l'évènement planétaire se sont efforcés de rassurer en affirmant que les couples homosexuels ne seraient pas inquiétés lors du tournoi. La FIFA a réaffirmé de son côté que les drapeaux arc-en-ciel, symboles de la communauté LGBTQ +, seraient autorisés autour des stades.

« Nous ne croyons pas aux démonstrations publiques d'affection [PDA, Public display of affection], mais nous sommes également convaincus de la nécessité d'accueillir tout le monde, quelle que soit son origine », avait déclaré Hassan Al-Thawadi, le secrétaire général du Comité d'organisation du Mondial, lors d'une conférence de presse à New York lundi, lorsqu'il avait été interrogé sur les supporters LGBTQ +.

Cette même ligne avait été défendue, en avril dernier, par Abdullah Al-Ansari, le responsable de la sécurité de la compétition, qui avait indiqué que les spectateurs LGBTQ + devraient éviter de manifester des signes de leur appartenance sexuelle en public dans l'émirat, où « les démonstrations d'affection en public sont mal vues ».

lire aussi

Les ONG appellent les sponsors à soutenir l'indemnisation des ouvriers