Léna, 15 ans, a filmé pendant huit mois quatre jeunes du PSG

Léna Jennequin (à gauche) filmant les jeunes du centre de préformation du PSG. (DR)

Le PSG a accepté qu'une jeune réalisatrice, du même âge qu'eux, filme pendant une saison le quotidien de quatre de ses pensionnaires (2 filles et 2 garçons) de ses centres de formation et préformation.

C'est le club des 5, nouvelle version. Cinq adolescents de 14, 15 et 16 ans ont lié leurs parcours et leurs rêves grâce à une caméra et un documentaire en quatre épisodes appelé « Face à leur destin » (*), réalisé par Léna Jennequin, une jeune fille de 15 ans passionnée de cinéma. Élève brillante au Lycée Hoche de Versailles, Léna, qui a grandi à Rocquencourt dans les Yvelines, a été primée en juillet 2021 d'un clap d'or « Moteur ! » au Festival de Cannes pour son oeuvre sur le graffeur 7nuit.

(*) Première diffusion ce jeudi 23 juin sur la chaîne Youtube du PSG et PSG TV.

Au début de la saison 2021-22, cette cinéphile, également amatrice de football et du PSG, a pris contact avec le club et Jean-Martial Ribes, son ancien directeur de la communication, pour proposer un projet de documentaire sur des apprentis footballeurs du PSG, dans l'optique de « filmer des jeunes de son âge avec son regard ».

Séduit par la démarche de Léna et la nature de son film, le PSG a décidé de lui ouvrir les portes de son centre de formation féminin et de son centre de préformation masculin où elle a ainsi pu suivre toute la saison Katia Imarazene et Eden Le Guilly (16 ans) de la section U19 féminine, et Younes Idder et Adam Ayari (14 ans), deux garçons du centre de préformation.

Valérie, la mère de Léna Jennequin

« Elle a pu filmer ce qu'elle voulait, pour le montage aussi, elle a pu faire comme elle l'entendait »

À raison de « 50 jours de tournage sur 8 mois », Léna a capté le quotidien de ces quatre talents, leurs réveils matinaux, leurs entraînements, les matchs, sans oublier leurs parcours scolaires et leurs moments en famille.

« Nous avons tout de suite été séduits par le projet de Léna, confirme Anthony Baca, directeur adjoint du digital. Elle nous a séduits par sa motivation, sa détermination mais aussi sa connaissance précise du cinéma. Même si ce sont des choses qu'on accepte assez rarement, là on a dit oui. »« Le PSG a laissé carte blanche à Léna. Elle a pu filmer ce qu'elle voulait, pour le montage aussi, elle a pu faire comme elle l'entendait », confie Valérie, sa maman.

La force de la jeune réalisatrice est d'avoir su nouer très vite un lien de confiance avec ses « acteurs » mais aussi avec l'ensemble du personnel (responsable scolaire, entraîneurs, préparateurs, failles) qui les encadre. « Elle a su se faire oublier, rigole Katia Imarazene. Tout en pouvant facilement communiquer avec nous, puisqu'on a le même âge. »

Des joueurs du groupe pro feront leur apparition

« C'était vraiment l'objectif, que ce soit une jeune qui suive nos jeunes afin de créer un climat propice à leur expression », explique Jean-Martial Ribes. Le PSG a uniquement choisi les quatre footballeurs qui ont été filmés, en optant pour des profils très différents à l'image des deux garçons, Younes et Adam. Le premier est aussi exubérant que le second apparaît timide, au fil des images.

Dans le premier épisode, on a pu découvrir, Katia, Eden, Younes et Adam, leur environnement au PSG, leurs éducateurs. Les trois suivants seront diffusés dans le courant de l'été et aborderont à tour de rôle les thèmes suivants : les risques de blessure, la gestion des frustrations, la discipline, la nutrition, l'esprit d'équipe, les enjeux pour un sportif de haut niveau ainsi que les perspectives d'avenir. Dans le dernier épisode, Léna promet des « surprises » avec l'apparition des joueurs du groupe pro.

Mercredi soir, le PSG a organisé la projection du premier opus du documentaire, à l'auditorium du Parc des Princes, en présence des quatre ados filmés, de leur famille et de Léna et ses proches. L'occasion d'approcher d'un peu plus près leur rêve qui, s'ils se réalisent, les conduira dans quelques années à fouler la pelouse de l'antre des Mbappé et consorts.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles