Léo Westermann (Monaco) : « Mike James, c'est ça »

·2 min de lecture

Le meneur de Monaco Léo Westermann est revenu sur la performance hors norme du leader de la Roca Team Mike James et la cohésion retrouvée de son équipe, qui a puni Olympiakos dans sa salle vendredi (96-72) en Euroligue.

« Vous avez assez vite été menés de dix points (6-16, 8e). Comment êtes-vous sorti de la nasse ?
On s'est bien préparés, on a revu les erreurs du premier match. Au final, il n'y a pas beaucoup de nouveautés tactiques. C'est surtout au niveau de l'envie et toutes ces choses qu'on a été bien meilleurs, et le reste en découle, l'adresse, la confiance. On a essayé d'être plus agressifs que mercredi, parce que c'est ça, aussi, les play-offs. Le talent c'est bien, mais sur tous les débuts de match, il faut être agressifs et on a vite senti qu'on pouvait faire quelque chose. Surtout à la mi-temps, où on leur met un éclat alors que Mike James n'a inscrit que deux points à la pause. Ça en dit long sur notre capacité à jouer. Après, on a bien contrôlé le match, même quand ils ont élevé leur intensité.

Le résumé d'Olympiakos - Monaco (match 2)

lire aussi

Monaco s'impose au Pirée face à Olympiakos et égalise dans la série des quarts de finale en Euroligue

Un mot, justement, sur Mike James, auteur de 21 points en seconde mi-temps et de six paniers en troisième quart...
Mike James, c'est ça. On a senti qu'au début, il n'avait pas forcément envie de forcer. Il est resté cool jusqu'en deuxième mi-temps quand soudain, le talent et le bonhomme font la différence. Il a gardé une bonne attitude. C'est le leader de l'équipe et il a joué d'une façon extraordinaire, quand il a fallu enfoncer le clou. Jusque-là, il n'avait pas forcé, il était agressif, quand il y avait du monde sur lui, il ressortait les balles. Danilo Andjusic et Yakuba Ouattara, adroits, lui ont aussi libéré des espaces, et après une fois lancé, c'est très compliqué de l'arrêter.

« Quand on fait bien le job défensivement et qu'on a la confiance, cela devient difficile de nous perturber »

Vous avez développé une grosse défense et passé un 20-0 en second quart-temps. C'est la clé de la suite de la série ?
On a eu cette période très intéressante, on a été très agressifs, on a volé des ballons, bien contrôlé le rebond. On sait que ça passe par là parce que de l'autre côté on a énormément de talent. Donc quand on fait bien le job défensivement et qu'on a la confiance, cela devient difficile de nous perturber. Chacun a apporté sa pierre à l'édifice, et c'est cela qui fait notre force. Finalement, on repart avec ce qu'on était venus chercher, un succès au moins. »

lire aussi

Sasa Obradovic, après le succès de Monaco contre Olympiakos en Euroligue : « C'est juste une victoire »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles