L'Équateur jouera bien la Coupe du monde, le Chili encore débouté en appel

Byron Castillo (à droite), ici contre l'Argentine. (AFP)

Débouté une première fois en juin de sa plainte au sujet de l'éligibilité d'un joueur équatorien, le Chili a encore vu la FIFA rejeter sa demande en appel. Conséquence, l'Équateur disputera bien la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre).

L'Équateur disputera bien la prochaine Coupe du monde dans le groupe des Pays-Bas, du Sénégal et du Qatar, pays organisateur qu'il affrontera lors du match d'ouverture, le 20 novembre. La FIFA a en effet rejeté en appel, comme elle l'avait en première instance, la plainte du Chili au sujet de l'éligibilité de l'Équatorien Byron Castillo.

lire aussi

Le calendrier complet de la Coupe du monde

« Entre autres considérations, il est apparu sur la foi des documents présentés que le joueur était considéré comme ayant toujours eu la nationalité équatorienne », dit la FIFA dans un communiqué.

Byron Castillo avait participé à huit matches avec la sélection équatorienne dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Le Chili, qui a terminé septième de la zone Amsud, avait déposé une plainte concernant « la possible falsification des documents accordant la nationalité équatorienne » au joueur et espérait que l'Équateur soit sanctionné. Débouté en juin, il a fait appel devant la commission de recours de la FIFA, qui a donc confirmé l'avis.