L'équipage Macif tente un coup

Antoine Sabatier (iDalgo)

par Antoine Sabatier (iDalgo)

Après trois semaines de course dans l'océan Atlantique, les trois équipages restants de la Brest Atlantique sont encore dans l'hémisphère sud, et ne devraient pas franchir l'équateur avant jeudi. L'équipage du Maxi Edmon de Rotschild (Franck Cammas, Charles Caudrelier et Yann Riou) est toujours en tête, alors qu'il reste 3350 noeuds marins avant l'arrivée. Ils sont suivis des Actual Leader (Yves Le Blevec, Alex Pella, Ronan Gladu), qui comptent 433 noeuds de retard. Le Trimaran MACIF (François Gabart, Gwénolé Gahinet et Jérémie Eloy), qui les suivait il y a peu encore, a décidé de prendre une voie différente. En prenant la route plein ouest pour aller chercher un meilleur angle de vent, ces derniers prennent des risques, car celle-ci est beaucoup plus longue et va nécessiter des manœuvres difficiles.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi