L'équipe de France défaite à domicile par le Danemark en Ligue des nations : Sur un rythme d'enfer

Les deux scènes se sont passées au même endroit, le long de la ligne de touche, dans le coin du parcage danois qui était encore loin de son ébullition tardive. À chaque fois, un Bleu en guise de protagoniste principal. Ce fut d'abord Kylian Mbappé, à quelques secondes de la pause ; puis Raphaël Varane, à l'heure de jeu. La séquence ? Une chute, quelques secondes au sol à constater les dégâts en grimaçant, puis l'intervention du staff, le tour du terrain la tête basse sous les applaudissements du Stade de France synonyme de fin de partie dans la foulée. Et si la sortie de Mbappé à l'entracte (problème sur le côté du genou gauche) a permis à Christopher Nkunku de délivrer un assist sur le chef-d'œuvre de Karim Benzema, celle de Raphaël Varane (qui a ressenti une douleur musculaire derrière la cuisse gauche) a vraisemblablement laissé des trous défensifs que l'entrée de William Saliba n'a pas su boucher et dans lesquels Andreas Cornelius…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles