L'équipe de France masculine vice-championne d'Europe de vitesse

Timmy Gillion, Melvin Landerneau et Sébastien Vigier, jeudi, lors des qualifications. (Alexander Hassenstein/Getty images / AFP)

L'équipe de France masculine de vitesse a été battue par les Pays-Bas pour la médaille d'or, vendredi, lors des Championnats d'Europe disputés à Munich. Pas de breloque en revanche pour les Françaises, quatrièmes.

L'équipe de France masculine de vitesse n'obtiendra pas l'or. Condamnés à l'exploit face aux Pays-Bas, Rayan Helal et Sébastien Vigier, lancés par le jeune Timmy Gillion (20 ans) n'ont rien pu faire face aux Hollandais, emmenés par Harrie Lavreysen, médaillé d'or en individuel à Tokyo et secondé par le vice-champion olympique Jeffrey Hoogland. Les Tricolores ont été devancés de près d'une seconde, vendredi à Munich (34''639 contre 35''516).

Les Françaises au pied du podium

Engagées pour la médaille de bronze en fin d'après-midi, les Françaises Mathilde Gros, Marie-Divine Kouamé et Julie Michaux, qui disputaient leurs premiers Championnats internationaux ensemble, ont été battues par la Pologne pour moins de deux dixièmes (39''341 contre 39''164). Un cruel dénouement, même si cette jeune équipe de France, dont Mathilde Gros est la doyenne à seulement 23 ans, aura sans doute d'autres opportunités de briller.