L'équipe de France perd face au Monténégro et rate la médaille de bronze à l'Euro

Pas de médaille pour la France à l'Euro. (B. Paquot/L'Équipe)

L'équipe de France est repartie de l'Euro sans médaille. Dimanche à Ljubljana, les Bleues ont été battues par le Monténégro (27-25 a.p.), lors du match pour la troisième place. Grosse déception dans le camp français.

Jusqu'à vendredi dernier, le Championnat d'Europe s'était déroulé de la meilleure des manières pour l'équipe de France : six matches, six victoires. Mais il s'est finalement achevé en queue de poisson. Battues en demi-finales vendredi par la Norvège, les joueuses entraînées par Olivier Krumbholz ont laissé filer la médaille de bronze, dimanche à Ljubljana (Slovénie), en perdant contre le Monténégro (27-25 a.p.). La déception est grande dans le camp français. Pour la première fois depuis le Mondial 2019, l'équipe quitte un grand rendez-vous international sans médaille.

lire aussi : Le film de Monténégro-France

Première médaille du Monténégro depuis 2012Pourtant, dimanche dernier, au tour principal, les Bleues n'avaient fait qu'une bouchée de ce même Monténégro (27-19). Et ce dernier n'était pas non plus un habitué des podiums internationaux. Ses ultimes médailles dataient de 2012, avec l'or de l'Euro et l'argent ramené des Jeux Olympiques de Londres. Mais les Monténégrines ont joué crânement leur chance, menant durant pratiquement toute la rencontre. L'équipe de France, elle, a surtout été crispée et, malgré une belle réaction en fin de temps réglementaire, n'a pas su décrocher la victoire.

Le début de la partie avait été encourageant, les Bleues menant 3-1 au bout de sept minutes. Mais le Monténégro a rapidement égalisé, puis pris le match à son compte (8-6, 10-8). Trois buts inscrits coup sur coup par Estelle Nze Minko (deux fois) et Pauletta Foppa ont permis à la France de reprendre l'avantage (12-11). Mais, suite à deux réalisations de Pletikosic et Grbic, c'est le Monténégro qui était en tête à la pause (13-12).

lire aussi : Les résultats de l'Euro

D. Lassource réagit, Zaadi égaliseEt, en seconde période, Jovanka Radicevic (36 ans), qui faisait déjà partie de l'équipe médaillée en 2012, et ses équipières ont augmenté la cadence et se sont échappées au score (16-13, 38e). Pendant un gros quart d'heure, l'équipe de France est restée sans solution. Mais Déborah Lassource, la petite soeur de Coralie, a finalement relancé les Bleues, en inscrivant deux buts d'affilée pour égaliser (20-20, 56e). Puis la France est passée en tête, grâce à Nze Minko.

Pas de quoi briser l'adversaire. Le Monténégro a repris l'avantage (22-21), avant d'offrir aux Françaises une dernière chance, en se rendant coupable d'une grosse faute. Sur le dernier ballon tricolore, Grbic bloquait délibérément Déborah Lassource, ce qui lui a valu d'écoper d'un carton rouge. Grâce Zaadi, elle, n'a pas manqué le jet de sept mètres consécutif à cette faute, et a ainsi arraché la prolongation, à deux secondes de la fin.

lire aussi : Attingré, la Bleue du Monténégro

Lors des dix minutes supplémentaires, le Monténégro a toutefois repris la main, bien aidé notamment par sa gardienne Marta Batinovic. Zaadi a expédié un jet de sept mètres au-dessus du but adverse, et les chances de médaille française se sont évanouies. Les Bleues ont quitté la Slovénie à la plus mauvaise place, au pied du podium.

« On a mal joué, a commenté Olivier Krumbholz, le sélectionneur de l'équipe de France, au micro de beIN Sports. Nous n'avons jamais réussi à entrer dans le match, en attaque et en défense. On a perdu des ballons, des duels en défense en première période. On avait les pieds dans le béton. Ensuite, il y a eu du courage, mais nous n'avons jamais retrouvé de compétences. Il y avait du mieux sur la fin, mais le Monténégro avait toujours une petite solution. »

lire aussi : Toute l'actualité de l'Euro