L'équipe type des recrues venues de L2 qui ont brillé d'emblée en L1 au XXIe siècle

Isaak Touré et Johann Lepenant débarquent de Ligue 2 avec l'ambition de s'imposer respectivement à l'OM et à l'OL cette saison. L'occasion de dresser l'équipe type des joueurs qui ont fait l'ascenseur avec brio au XXIe siècle.

Méthodologie

Pour confectionner ce onze de départ, nous avons sélectionné des joueurs issus de la Deuxième Division française et qui ont brillé dès leur première saison en Ligue 1. Ce qui exclut Jonathan Clauss, pensionnaire de Bundesliga 2 à l'Arminia Bielefeld avant d'atterrir à Lens. Aussi, les joueurs choisis doivent avoir changé de club entre les deux divisions. Ceux qui sont montés avec la même équipe, à l'image de N'Golo Kanté avec Caen, ne sont donc pas dans notre équipe type.

Gardien : l'éclair Steve Mandanda

Au départ, Steve Mandanda était arrivé à Marseille en prêt pour être la doublure de Cédric Carrasso. Il aura suffi d'un seul match pour que le joueur formé au Havre et biberonné à la Ligue 2 démarre une mandature qui allait s'étendre sur quinze ans. Ce match s'est déroulé le 25 août 2007 à Caen. Mandanda a profité de la blessure de Carrasso pour enchaîner les prouesses et les arrêts, et ainsi offrir la victoire à l'OM (2-1). El Fenomeno venait de disputer le premier de ses 613 matches pour le club phocéen, quitté cet été pour rejoindre Rennes. La suite de sa saison fut du même acabit et Carrasso, lui, avait définitivement perdu sa place.

Défenseurs : des ascensions fulgurantes

De tous les joueurs de notre onze, Bernard Mendy est le plus jeune à avoir mis un pied en Première Division. Le latéral droit de formation n'a eu besoin que d'une saison avec Caen pour se retrouver dans le viseur du PSG, qui l'a récupéré en prêt à l'âge de 18 ans. Sa première saison réussie a poussé les dirigeants parisiens à lever l'option d'achat et s'offrir un joueur qui restera huit ans au club, avant d'y revenir dans le staff de l'équipe féminine.

Sébastien Squillaci et Patrice Évra ont également connu une ascension fulgurante à Monaco. Le premier, propriété de l'ASM, a été envoyé deux saisons à l'AC Ajaccio au début des années 2000 pour s'aguerrir en Ligue 2. Squillaci est revenu sur le Rocher à 20 ans seulement et il s'est immédiatement imposé. Le deuxième a été recruté par le club de la Principauté à 21 ans, après deux saisons passées dans les divisions inférieures italiennes, puis deux autres à se faire la main du côté de Nice, en L2. Dès son arrivée, Évra a disputé 36 matches sous les ordres de Didier Deschamps, l'ASM terminant à un point du champion lyonnais en 2002-2003.

Laurent Koscielny a mis un peu plus de temps à éclore. Il est resté bloqué en Ligue 2 et en National pendant cinq ans, à Guingamp puis à Tours, avant de se faire repérer par Lorient au crépuscule de ses 23 printemps. Sa première saison en Ligue 1 restera longtemps la seule, tant elle a été séduisante. Arsenal proposera une offre satisfaisante et Koscielny s'envolera outre-Manche. Avant de revenir en L1 avec Bordeaux, à l'été 2019, neuf ans après l'avoir quittée.

Milieux de terrain : des révélations et une promesse éphémère

N'Golo Kanté ne peut pas figurer dans notre équipe type. Mais un autre milieu de terrain caennais a marché sur la Ligue 1 dès son envol du club normand. Il s'agit de Mathieu Bodmer, recruté pour un petit million d'euros et qui a disputé 33 matches au LOSC pour sa première saison. Son intelligence de jeu et sa finesse ont immédiatement crevé l'écran.

Giannelli Imbula aurait bien aimé accomplir un dixième de ce que Bodmer a réalisé. Mais l'ancien futur crack s'est brûlé les ailes après son passage à Marseille. Pourtant, il avait débarqué de Guingamp et de la Ligue 2 avec un énorme potentiel et contre un chèque de 7,5 millions d'euros. Ses deux saisons près du Vieux-Port, notamment celle sous la direction de Marcelo Bielsa, avaient d'ailleurs poussé le FC Porto à faire de lui le plus gros transfert de l'histoire du club (25 millions). C'était avant que sa carrière ne déraille et qu'il enchaîne les clubs (sept différents depuis 2016).

Avant de faire les beaux jours de Monaco et du PSG, Jérôme Rothen s'est fait remarquer en Ligue 1 lors de son passage de 18 mois à Troyes, de 2000 à 2002. Sa patte gauche n'a pas tardé à faire mouche, avec 4 buts et 8 passes décisives. À l'époque, il sortait de trois saisons abouties avec Caen, le temps de s'inviter dans l'équipe type UNFP de Ligue 2.

Florent Malouda a également découvert le plus haut niveau français dans un autre club que celui qui l'a révélé aux yeux de l'Europe entière. Le Guyanais pose ses valises à Guingamp en 2000 et il impressionne dès ses premiers matches. Il évolue alors au poste de latéral gauche et va exploser quand Guy Lacombe le repositionnera un peu plus haut sur le terrain.

Attaquants : Didier Drogba et Olivier Giroud en boulet de canon

À Guingamp, Malouda a formé un duo iconique avec un autre joueur issu de l'échelon inférieur. Didier Drogba est arrivé en janvier 2001, plus au moins dans l'anonymat au sortir de saisons moyennes avec Le Mans, pour pallier les blessures de Fabrice Fiorèse et Stéphane Guivarch. Acheté 100 000 euros, l'Ivoirien marque pour sa première à Metz (4-2), et réalise ensuite 18 mois de très haute facture (20 buts et 4 passes) avant de filer à l'OM, avec le succès qu'on lui connaît.

Si Guillaume Hoarau avait bel et bien sa place dans l'équipe à l'aune de sa première saison admirable avec le PSG, dans la foulée de son titre de meilleur buteur de L2 avec Le Havre, nous lui avons préféré Olivier Giroud. Certes, le géant réunionnais a réalisé une meilleure entame avec 17 buts et 3 passes, mais il a très vite plafonné, voire régressé. De son côté, Giroud compilait déjà 12 buts et 5 passes à son arrivée à Montpellier en 2010-2011, en provenance de Tours. Il a terminé meilleur buteur du Championnat la saison suivante, qui fût celle du titre pour le MHSC. Appelé en Bleu en novembre 2011, il n'a (presque) plus jamais quitté l'équipe de France depuis.

lire aussi

Toute l'actu des transferts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles