L'été indien de Sochaux, nouveau leader de la Ligue 2

55e minute : Moussa Doumbia inscrit le second but de Sochaux, samedi contre Dijon (2-0). (Mao/Panoramic)

Après un début de saison morose, le club doubiste, vainqueur ce samedi à Dijon (2-0), vient d'enchaîner cinq succès et est en tête du classement.

Au coeur de l'été, le 13 août, l'ambiance au stade Bonal de Sochaux n'était pas du tout festive. Les Lionceaux venaient d'être battus à domicile par Amiens (0-1) et les supporters hurlaient leur colère face au début de Championnat de leurs protégés : trois matches, un nul et deux défaites.

lire aussi

La 8e journée de Ligue 2

Près d'un mois plus tard, ce samedi soir, les mêmes supporters, plus de 800, présents au stade Gaston-Gérard à Dijon, semblaient avoir totalement basculé. Ils ont chanté et accompagné sans cesse les joueurs sochaliens, auteurs d'une prestation encore convaincante, qui a abouti à un cinquième succès d'affilée (2-0). Le FC Sochaux-Montbéliard marche aujourd'hui sur la Ligue 2. Rien ne semble pouvoir l'arrêter en ce moment, lui qui a inscrit 14 buts lors de ses cinq derniers matches et en a encaissé seulement 2.

lire aussi

Le classement de Ligue 2

« Après une entame timide, le premier but nous a libérés. Ensuite, nous faisons un match costaud. Nous sommes en confiance et nous progressons individuellement et collectivement. C'est vraiment une bonne soirée », se félicitait Olivier Guégan, l'entraîneur sochalien.

Comment une équipe, véritablement au bord de la crise, a-t-elle pu se sortir d'une spirale qui l'a tirée vers les profondeurs ? Il ne l'a pas encore avoué mais Guégan s'est sûrement rendu compte que son option initiale, à deux attaquants, ne fonctionnait pas. Le retour au 4-2-3-1 aura vite fait ses effets. Il y aura eu aussi le retour de la stabilité en défense grâce au rétablissement d'Abdallah Ndour, le latéral gauche, et d'Ismaïl Aaneba, le défenseur central révélation de la saison dernière.

Olivier Guégan, entraîneur de Sochaux

« Ce groupe dégage une grande force de caractère »

Certains joueurs comme Tony Mauricio ou Gaëtan Weissbeck, vraiment dans le doute et mal à l'aise dans le système tactique initial, ont retrouvé de l'envie et du plaisir. D'autres, notamment les recrues, ont enfin répondu présent. Ce fut le cas de l'ancien Niortais, l'attaquant Ibrahim Sissoko, au talent évident, qui a ouvert le score de la tête (26e), samedi soir, sur une merveille de centre de Julien Faussurier, l'ancien Brestois lui aussi nouveau venu et toujours aussi précieux.

lire aussi

Toute l'actu de la Ligue 2

Et que dire de Moussa Doumbia, qui a inscrit son 3e but de la saison (55e) ? « Ce groupe dégage une grande force de caractère. Il est conquérant et a su répondre au défi des Dijonnais qui voulaient réagir après deux défaites d'affilée, poursuivait Guégan, qui restait encore prudent. Être premiers, c'est important, on assume, mais ce Championnat est long et on voit bien que ce sera très serré jusqu'au bout. »