L'État doit-il sauver le football professionnel ?

SO FOOT
So Foot

Madame la ministre des Sports l'a dit et redit, encore récemment sur Canal+ : "Nous ferons en sorte qu'aucun club ne meure, en matière de structures, de collectifs, d'effectifs." Si la formule et son intervention englobaient aussi le cas des petites associations, tout le monde songe d'abord aux pensionnaires de Ligue 1 et de Ligue 2 qui ont passé une bonne partie du confinement à pleurer sur leurs finances, à se plaindre de l'égoïsme des joueurs qui refusaient de baisser leur salaire ou à pester contre les diffuseurs qui ne désiraient plus verser leur écot. Une lamentation qui a même fini par agacer Noël Le Graët, qui retrouva au passage ses envolées sociales d'ancien maire socialiste de Guinguamp dans les colonnes de Ouest-France : "Mais le foot s'en remettra ! Ce sera toujours plus compliqué pour les entreprises qui vont être directement touchées, c'est autrement plus dramatique pour les malades en ce moment même ! Vous savez, on…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi