L’étonnante histoire des dernières statues du roi Louis XVI

L’étonnante histoire des dernières statues du roi Louis XVI

230 ans plus tard - Le dernier monarque de l’Ancien régime a été guillotiné le 21 janvier 1793. Seules quatre statues le représentant entier subsistent encore, dont deux sur l’espace public. Leur histoire est pleine de rebondissements

C’était il y a 230 ans, jour pour jour. Louis XVI, dernier roi de l’Ancien régime, était guillotiné sur l’actuelle place de la Concorde. Un épisode majeur de la Révolution française qui subjugua l’Europe entière. Cinq mois plus tôt, le renversement du monarque par la prise des Tuileries avait déclenché un vaste mouvement de démantèlement des statues royales. A Paris comme en province, les représentations de Louis XVI disparurent à jamais. Enfin presque. Quatre statues hommage au célèbre époux de Marie-Antoinette, toutes sculptées après sa mort, sont parvenues à traverser les périodes républicaines en restant entières. Et seules deux, largement méconnues, sont encore exposées sur l’espace public.

La plus spectaculaire se trouve en centre-ville de Nantes, à 25 m de haut, au sommet d’une colonne en pierre dominant la place Maréchal-Foch, à deux pas de la cathédrale. Louis XVI y est représenté en empereur romain. Une idée d’un groupe d’architectes, dont Mathurin Crucy, ayant passé commande de l’œuvre dès 1788. « Sauf qu’il y a eu plein de rebondissements, raconte Marion Orillard, conservatrice-régisseuse au musée d’Histoire de Nantes. La colonne a bien été dressée en 1791 mais(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Ile de Ré : La statue de la Vierge installée au milieu d'un carrefour devra bien être démontée
Vendée : La statue de Saint-Michel aux Sables d’Olonne doit être enlevée, confirme la justice
Dix ans après la mort de Nelson Mandela, La Poste lui consacre un timbre hommage