Quand l’After raconte l’After

L’analyse est évidemment signée Gilbert Brisbois, sémillant anchorman historique de l’After: "Il existe une “génération After”. Le gros de notre public aujourd’hui, ce sont des jeunes qui ont commencé à nous écouter quand ils étaient au collège ou au lycée, dans leur piaule, planqués sous leur couette. On a été la radio libre de ces gars-là."

C’est cette radio libre là que raconte So Foot dans son dernier numéro, en kiosque le 7novembre avec une couv’...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi