L'éternelle revanche madrilène de Robben

SO FOOT

À la fin de l'été 2009, les caisses du Real Madrid crient famine. C'est que, pour son retour aux affaires, Florentino Pérez voit alors les choses en grand. Sur le même modèle que la politique de son premier mandat baptisé Zidanes y Pavones – des stars et des joueurs formés au club –, le président madrilène dégaine sa stratégie de Galactiques 2.0. Pêle-mêle, le magnat du BTP espagnol recrute Cristiano Ronaldo, Kaká, Benzema ou encore Xabi Alonso pour un montant total de 250 millions d'euros. Autrement dit, une fortune même pour le club le plus riche du monde. Alors directeur sportif de la Maison-Blanche, Jorge Valdano doit, a contrario de son président, renflouer le compte en banque du Real. Pour ce, quatorze joueurs prennent la porte, tandis que 100 millions d'euros font le chemin inverse. Victime collatérale de ce dégraissage, Arjen Robben s'envole, contre l'avis de son entraîneur et sa propre volonté, pour le Bayern Munich deux ans après…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages