L'affaire du penalty : Le PSG dément pour Neymar et la prime de Cavani

C'est le retour tant attendu de la Ligue des Champions. Et celui de Neymar aussi. Emery va-t-il aligner son équipe de choc ?

Le doux et joyeux début de saison du PSG a éclaté en quelques minutes. Au moment même où Neymar et Cavani se sont disputés le ballon afin de tirer un penalty lors de la rencontre face à l'OL (2-0). Le 17 septembre dernier, à la 80ème, le Brésilien réclame de tirer le pénalty à la place de l'Uruguayen, qui a pour habitude de le faire. Ce dernier ne se laisse pas intimider, refuse, et le rate dans la foulée. A partir de là, on parle de brouille entre les deux protagonistes, d'un vestiaire au bord de l'explosion mais aussi d'excuses faites par Neymar. Le sujet aurait pu être clos. 

Le salaire de Neymar revélé

C'était sans compter sur l'article à controverse d'El Pais, paru ce matin. Le journaliste catalan y relate que le président du club, Nasser Al-Khelaifi aurait proposé à Cavani de lui garantir sa prime de meilleur buteur (soit 1 million d'euros) si le Brésilien laissait tirer les penalties à Neymar. Ce à quoi il aurait répondu qu'il refusait car il se considérait comme troisième capitaine et avait acquis son statut de facçon noble, en quatre années au club. Neymar, furieux de la décision, aurait donc simulé sa blessure à l'orteil afin de ne pas jouer samedi à Montpellier. Autres informations du quotidien espagnol : paniquant devant la règle du fair-play financier, Al-Khelaifi aurait mis huit joueurs sur le marché deux jours avant la cloture du mercato estival : Di María, Pastore, Matuidi, Moura, Draxler, Ben Arfa, Aurier et le capitaine, Thiago Silva. 

Beaucoup de "révélations" ce matin sur des sujets sensibles donc. Contacté par nos soins, le club a démenti formellement "toutes les informations dans l'article d'El Pais". Le PSG a ajouté qu'il ne publierait pas de communiqué officiel concernant cet article. En tout cas, l'Espagne ne s'est jamais autant intéressé au championnat français que depuis l'arrivée de Neymar.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages