​​L'ange et le démon

SO FOOT

En football, les chiffres ne mentent pas. En 2017, Ángel Di María a joué 20 matchs avec le Paris-SG. Son apport ? 10 buts et 11 passes. Bien loin des 3 buts et 7 passes du premier tiers de la saison quand le PSG et l'Argentin toussaient leur football. Comment et pourquoi le numéro 11 est-il (re)devenu un joueur important au sein du club de la capitale ? Pas besoin de chercher midi à quatorze heures, Di María s'est sorti les doigts une fois que son poste était menacé. C'est tout. Car l'homme fonctionne comme ça, à en croire ses propos dans un entretien donné au Canal Football Club courant avril. " Dans tous les clubs où je suis passé, j'avais un rival qui pouvait prendre ma place. Un jour c'était Bale, un autre c'était Isco. J'ai toujours dû surmonter ça. Ici, je crois que j'étais trop tranquille. Quand ça arrive, il faut changer d'état d'esprit et réagir. Je crois que je ne faisais pas vraiment attention et quand Draxler et Guedes…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages