L'horloge de Guardiola

SO FOOT

10 septembre 2016, à Old Trafford. Une première rencontre entre le feu et la glace, la première vraie démonstration d'extase d'une foule envers un homme décrit depuis le premier jour, par ses fidèles comme un prophète, par ses détracteurs comme un donneur de leçon idéologue. La caricature est comme ça : elle cale dans des cases et aime mélanger la fiction et la réalité. Pourtant, ce jour-là, Pep Guardiola sait où il est sans forcément savoir encore où il va. Manchester City, qu'il a pris en main seulement deux mois plus tôt, vient de cabosser le voisin de United (2-1), balayant dans le même temps le général Mourinho. Autour de lui, les supporters de City hurlent : "Guardiola est chez nous !" Derrière sa ligne, Guardiola ne desserre pas la mâchoire, tout simplement car, comme il le déclinera durant toute sa première saison en Angleterre, il "s'adapte" encore. Oui, ses joueurs ont remporté les dix premiers combats toutes surfaces…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages