L'OM a trouvé un accord avec Arema pour l'exploitation du stade Vélodrome

RMC Sport

L'OM et Arema main dans la main. Ce jeudi, le club de L1 et l'entreprise gestionnaire du stade Vélodrome sont parvenus à trouver un accord autour de l'exploitation de l'enceinte marseillaise. Lors d'une conférence de presse organisée à l'hôtel de Ville de Marseille, le président olympien Jacques-Henri Eyraud a dévoilé les contours de ce que cet accord allait changer pour son club à l'avenir.

"Une fois que les contrats seront signés, nous piloterons le développement commercial de ce stade. Nous organiserons alors les manifestations sportives mais aussi d’autres manifestations, a détaillé Eyraud dans des propos relayés par La Provence. C’est une nouvelle étape à notre projet. Le stade appartient aux Marseillais mais l’OM aussi. Notre projet est ambitieux. C’est une pièce qui nous manquait pour l’édifice que nous sommes en train de construire depuis deux ans."

Le stade reste la propriété de la ville

Dans les faits, l'OM deviendra opérateur exclusif du stade Vélodrome jusqu'en 2045, dans un accord de sous-délégation avec Arema. Mais l'entreprise restera tout de même en charge  de la maintenance du stade, notamment du côté de la pelouse et des éclairages. "Tout le monde sait ce que je pense de la pelouse du Vélodrome", a tout de même ajouté Eyraud. "C’est pour cela, qu'avec cette exploitation, nous allons apporter des changements avec un investissement dès cette saison et avec...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi