L'œil de François Gabart - Passage du Cap Horn : "Il y a beaucoup de fierté pour tous les marins"

Charlotte Diry
·1 min de lecture

Après 56 jours de course, un duo semble se détacher. Est-ce que la victoire se jouera entre Charlie Dalin (Apivia) et Yannick Bestaven (Maître Coq IV) ?
François Gabart : "
Évidemment ils sont mieux placés aujourd’hui pour gagner la course, mais elle est encore super longue. C’est vrai qu’à l’issue d’un tour du Monde, ils ont fait un bon bout du chemin. On a donc l’impression qu’on est proche de l’arrivée, mais il reste un Atlantique Nord entier à remonter. Il peut se passer encore beaucoup de choses. D’autant plus que le troisième, quatrième, les dix premiers bateaux sont quand même très très serrés. Statistiquement, il y a plus de chances pour Yannick Bestaven et/ou Charlie Dalin de gagner le Vendée Globe mais Thomas Ruyant, Damien Seguin, ils sont juste derrière, très proches. On voit que la situation météo est en plus assez complexe et pourrait encore amener à des regroupements dans les jours qui viennent. Il reste encore du chemin. On n’est pas à l’abri de retournement de situation."

Les dix derniers kilomètres d'un marathon

Les skippers ont commencé à passer le Cap Horn samedi 2 janvier, c’est un retour dans l’Océan Atlantique. Est-ce que cela...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi