L'œil de François Gabart - "Le Vendée Globe c'est une course par élimination"

Apolline Merle
·1 min de lecture

Mardi la tête de la course a été récupérée par Thomas Ruyant (LinkedOut), talonné par Yannick Bestaven (Maître Coq IV). Charlie Dalin (Apivia) est quant à lui troisième. On a l'impression que la bagarre n'a jamais été aussi intense depuis le départ de la course.
François Gabart :
"Oui, la bataille est acharnée. Ce qu'il se passe actuellement, c'est malheureusement la réalité du Vendée Globe à savoir, les problèmes techniques sur les bateaux, en l’occurrence sur Apivia et l'ancien leader Charlie Dalin. Les problèmes techniques sont relativement fréquents sur cette course. Cet incident concerne le leader, on y prêterait peut-être un petit peu moins d'attention s'il s'agissait de skippers avec une place un peu plus éloignée. Mais ce que je veux dire c'est que c'est sans trop de surprise. Si on regarde le Vendée depuis le départ, il n'y a pas eu de problème tous les jours, mais pas loin."

Thomas Ruyant a repris la tête de la course à Charlie Dalin, qui lui même lui avait reprise le 23 novembre dernier pour la même avarie (foil bâbord). Finalement, les problèmes techniques rythment la danse des leaders...
FG :
"Oui, exactement. Je dis souvent que le Vendée Globe c'est une course par élimination....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi