L'œil de Gabart - L'arrivée des skippers : "A ce moment-là, on se découvre des aptitudes impressionnantes"

Coralie Salle
·1 min de lecture

C’est la dernière ligne droite de ce Vendée Globe puisque, selon les estimations, les premiers skippers devraient arriver aux Sables-d'Olonne mercredi. Comment vont-ils appréhender mentalement la fin de cette course ?
François Gabart : "Après des semaines de compétition, on est très fatigués et on va puiser dans nos ressources pour réussir à finir ce tour du monde. Je le dis souvent, mais à ce moment-là, on se découvre des aptitudes impressionnantes. C’est un privilège de pouvoir faire le Vendée Globe parce qu’on n'a pas 50 opportunités dans notre vie pour se mettre en difficulté de cette manière-là."

Quels sont les pièges à éviter pour bien terminer ce tour du monde ?
FG :
"Déjà, il faut absolument rester concentré et ne surtout pas se perdre dans des projections en pensant à l’après. Les marins doivent gérer la course étape par étape, et il ne faut pas qu’ils aient peur de gagner. Ça paraît bête dit comme ça, mais c’est très important. Si je devais résumer tout ça en quelques mots, je dirais qu’il est nécessaire de ne pas craindre l’enjeu, et surtout, de continuer d'effectuer une navigation propre jusqu’au bout. Et c’est loin d’être évident, car la fatigue se fait ressentir.
Ensuite, la deuxième
...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi